Un tweet de Donald Trump a rendu fou un grand nombre d'internautes sur Twitter.

Ce mercredi 31 mai, à 6h du matin heure française — soit minuit à Washington D.C, le président des Etats-Unis, grand adepte de Twitter, a publié un gazouillis cryptique, qui n'avait probablement pas vocation à être posté tel quel :

"Malgré la 'covfefe' négative des médias --"

Il semblerait qu'il voulait évoquer la couverture médiatique, mais le mot "coverage" (couverture en anglais) est devenu une association de lettres sans aucun sens — faute de frappe ou mauvaise auto-correction. Mais contrairement à ce qu'il est coutume d'observer sur Twitter, le tweet posté par erreur n'a pas été supprimé dans la minute.

Bien au contraire: à 11h30 ce mercredi matin, le gazouillis était toujours visible sur le compte du président des Etats-Unis, suivi par 31 millions de personnes. 

Il a fallu attendre midi pour que Donald Trump le supprime et remplace par un nouveau message : "Qui trouvera ce que 'covfefe' veut vraiment dire?? amusez-vous bien!". 

Mais il était déjà trop tard : le mot "covfefe" avait déjà été repris par les internautes, qui l'ont hissé en première position des tendances twitter dans le monde.

Certains ont rapproché "covfefe" de "coffee", rappelant au passage que la saison 3 de "Twin Peaks" vient de sortir.

D'autres ont immédiatement pensé à de célèbres jeux de lettres...

...ou a des recettes de cuisine méconnues. 

On tente aussi de comprendre si Donald Trump essaie de communiquer avec une vie extraterrestre. 

Qui dit tweet de Donald Trump dit forcément références à des actes de politiciens français.

Un Américain a même enregistré la plaque d'immatriculation "COVFEFE" en Californie — où les plaques peuvent être personnalisées.

Et que serait un mème sans un montage audio passé au vocoder de Donald Trump en train de dire "covfefe"? 

En 5h, le tweet de Donald Trump a obtenu 125.000 retweet, soit 5 fois plus que ce qu'il reçoit en moyenne. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Voici les effets de la marijuana sur votre sommeil