Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Intersport serait en passe de menacer Decathlon en rachetant Go Sport

Intersport serait en passe de menacer Decathlon en rachetant Go Sport
© Nantes (44). Devanture d'un magasin d'articles de sport a l'enseigne "Go Sport". Client avec sac a dos - Photo by Castelli/ANDBZ/ABACAPRESS.COM | 642521_001 France

Les cartes vont-elles être redistribuées dans les mois qui viennent au sein du marché de l'équipement sportif ? L'enseigne Go Sport pourrait en effet être rachetée par Intersport, selon les informations données par le JDD. Troisième acteur du secteur avec ses 120 magasins, Go Sport représente 4,6% des ventes de textile, chaussures et accessoires de sport en France. Mais la concurrence est rude avec Decathlon et Intersport : Go Sport peine à trouver sa place et son identité. "L'enseigne Go Sport est un dilemme depuis de nombreuses années" explique Laurent Thoumine, directeur exécutif d'Accenture, cité par BFM.

"Son modèle fut plus hybride que ne le fut celui de Decathlon car ils tentèrent l'aventure du centre-ville très tôt." Mais, toujours selon l'expert, "un manque d'efficacité opérationnelle (...) et un niveau de rentabilité trop faible" ont eu raison de la capacité de développement de l'enseigne. S'il rachète Go Sport, Intersport renforcerait ainsi sa position de numéro deux du secteur et viendrait faire de l'ombre à Decathlon. Positionné notamment sur les grandes marques internationales (Nike, Adidas, etc.), Intersport est devenu leader en France sur les catégories vêtements et les chaussures.

En face, Decathlon, qui propose 80% de ses produits en marques propre, conserve son avance mais s'inquiète de la croissance actuelle de son concurrent. La holding Rallye cherche à céder des actifs pour se relancer et son enseigne Go Sport est clairement dans sa ligne de mire. Maison-mère du groupe Casino, Rallye est en procédure de sauvegarde depuis fin mai 2019 en raison de grosses difficultés financières. Une procédure qui devait s'achever fin novembre dernier mais qui a été prolongée jusqu'à la fin du premier trimestre 2020.

Go Sport a d'ailleurs commencé à être démantelé : sa filiale Courir, qui comptait 248 points de vente, a été vendue en mars 2019 pour 283 millions d'euros à un fonds d'investissement européen.

Découvrir plus d'articles sur :