Publicité

Investiture de Joe Biden : la Garde nationale veut identifier les menaces dans ses propres rangs

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Investiture de Joe Biden : la Garde nationale veut identifier les menaces dans ses propres rangs
Les soldats de la Garde nationale de Virginie reçoivent leurs fusils M4 et des munitions réelles sur le front au Capitole américain le 17 janvier 2021. © Samuel Corum/Getty Images
Publicité

Les troupes de la Garde nationale américaine reçoivent une formation sur la manière de contrôler leurs collègues afin d'identifier toute menace intérieure à l'investiture du président élu Joe Biden, mercredi. Business Insider US rapportait déjà que l'institution militaire avait renforcé le contrôle de ses troupes afin d'écarter les menaces potentielles.

Le secrétaire à l'Armée des États-Unis, Ryan McCarthy, a également déclaré à Associated Press que les membres sont formés pour identifier si certains de leurs homologues représentent une telle menace. Il a déclaré que lui et d'autres dirigeants n'avaient pas encore identifié ou eu vent de menaces dans les rangs.

Le porte-parole de la Garde nationale, le major Matt Murphy de l'Air Force, a également déclaré à Business Insider US que la Garde nationale menait une formation supplémentaire pour ses membres, de sorte que "s'ils voient ou entendent quelque chose qui n'est pas approprié, ils doivent le signaler à leur chaîne de commandement". Les experts ont déclaré à l'AP que le processus impliquerait probablement que le FBI passe en revue les noms des membres dans les bases de données et les listes de surveillance.

A lire aussi — Donald Trump quitterait Washington avant l'investiture de Joe Biden pour ne pas lui demander d'emprunter Air Force One

Ce contrôle renforcé intervient au moment où quelque 25 000 membres de la Garde nationale arrivent à Washington pour l'investiture de Joe Biden. Ce nombre est environ deux fois et demie plus élevé que ce que la ville attend généralement pour une inauguration présidentielle, rapporte l'AP.

Un humvee est garé à l'intérieur de la clôture qui entoure le Capitole.  Andrew Lichtenstein/Insider

Ce renforcement de la sécurité intervient après la prise d'assaut du Capitole américain par des partisans de Donald Trump le 6 janvier, alors que le Congrès votait pour confirmer la victoire électorale de Joe Biden, qui a fait au moins cinq morts. Certains membres des forces de l'ordre ont été arrêtés après l'émeute, dont Jacob Fracker, un caporal de la Garde nationale de Virginie.

Le général Daniel R. Hokanson, le chef du Bureau de la Garde nationale, a déclaré à l'AP : "S'il y a la moindre indication que l'un de nos soldats exprime des opinions extrémistes, il est soit remis aux forces de l'ordre, soit géré immédiatement par la chaîne de commandement."

Des milliers de membres de la Garde nationale sont présents dans la ville depuis l'insurrection du 6 janvier, dont beaucoup dorment sur le sol du Capitole pour protéger les législateurs.

Des citoyens-soldats de la Garde nationale gardent le centre-ville de Washington, DC, le 17 janvier 2021.  Brandon Bell/Getty Images

Des mesures de sécurité sans précédent ont été mises en place à Washington après l'émeute. Le Capitole a été entouré de clôtures et de fils barbelés, et les rues de la ville ont été fermées.

Version originale : Sinéad Baker/Business Insider

A lire aussi — Donald Trump pourrait gracier une centaine de personnes pour son dernier jour à la Maison Blanche

Découvrir plus d'articles sur :