Ivanka Trump confirme que son père lui a proposé de diriger la Banque mondiale mais qu'elle a refusé

Ivanka Trump. (AP Photo/Susan Walsh) Associated Press

Ivanka Trump a déclaré ce mercredi que son père lui avait demandé si elle voulait bien prendre la tête de la Banque mondiale, mais qu'elle avait décliné cette opportunité. L'aînée de Donald Trump, également conseillère du président, a déclaré à The Associated Press être "comblée par son travail actuel" lorsqu’il lui a proposé de diriger l'institution financière internationale. Le président Donald Trump a donné à Ivanka Trump une influence importante dans son administration, et même si elle n’était en apparence pas intéressée par le poste, elle a tout de même joué un rôle dans le processus de sélection de son nouveau directeur, David Malpass.

De nombreux rapports ont avancé que Donald Trump avait non seulement considéré placer Ivanka Trump à la tête de la Banque mondiale, mais également comme ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU. Dans une interview pour The Atlantic, le président a vanté le "talent naturel de diplomate" de sa fille, ajoutant qu'elle aurait été "géniale à l’ONU". Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il ne l'avait pas nommée, Donald Trump a répondu : "Si je l'avais fait, on aurait crié au népotisme, même si cela n’avait rien à voir. Mais elle aurait été incroyable."

"J'ai même pensé à Ivanka pour diriger la Banque mondiale, elle aurait été géniale, elle est très douée pour les chiffres", a-t-il ajouté.

Lorsqu'on lui a demandé si son père lui avait proposé d'autres fonctions, Ivanka Trump a déclaré à The Associated Press que cela "resterait entre eux". Certains ont également émis la théorie qu'Ivanka Trump pourrait se présenter aux élections un jour, mais elle a déclaré à The Associated Press qu'elle ne voyait pas vraiment cela se produire. Le rôle d'Ivanka dans l'administration de Donald Trump a été un sujet à controverses et a mené à des accusations de népotisme. Son mari, Jared Kushner, est également conseiller à la Maison-Blanche.

Donald Trump n'est pas le premier président américain de l'Histoire à inclure des membres de sa famille dans des positions clés à la Maison -Blanche. Le président John F. Kennedy a nommé son frère Robert Kennedy comme avocat général en 1961. A l'époque, le magazine The Nation a vivement critiqué cette décision, la nommant de "meilleur exemple de népotisme que le pays a jamais connu".

Selon un sondage INSIDER de mars, la majorité des américains (67%) a déclaré n'avoir aucune idée de ce qu'Ivanka Trump et Jared Kushner font à la Maison-Blanche.

Version originale : Business Insider / John Haltiwanger

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Donald Trump a dit que son père était né en Allemagne mais c'est faux

VIDEO: Vous avez certainement déjà été victime de ghosting — voici comment se remettre d'une rupture sans explications