A la tête d'un groupe internet valorisé 230Mds$, Jack Ma utilise sa fortune personnelle pour créer un fonds pour les jeunes entrepreneurs africains de la tech

Le président d'Alibaba Jack Ma parle à de jeunes entrepreneurs et des étudiants à l'université de Nairobi au Kenya, le 20 juillet 2017. REUTERS/Thomas Mukoya

Jack Ma, le fondateur et président du géant de l'internet chinois Alibaba, a annoncé dimanche 23 juillet qu'il allait créer un fonds de 10 millions de dollars sur son argent personnel pour les jeunes entrepreneurs africains de la tech. 

Le dirigeant a fait cette annonce à Kigali au Rwanda, à l'occasion du sommet Youth Connekt Africa, co-organisé par le gouvernement rwandais et la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), précise Jeune Afrique

"L'argent est disponible. C'est le mien, donc je ne pas besoin d'obtenir l'approbation de tout le monde ", a-t-il dit. Une équipe est sur le point d'être constituée pour débuter les investissements dès cette année.

Fondé en 1999 par Jack Ma, Alibaba est un géant chinois du commerce en ligne. Le groupe a réalisé sur l'exercice annuel clos fin mars un chiffre d'affaires de 22,99 milliards de dollars (19,75 milliards d'euros). Sa valorisation est estimée à 231 milliards de dollars.

Accompagné par une dizaine d'entrepreneurs chinois, Jack Ma effectuait sa première visite sur le continent africain. Il en a profité pour louer les initiatives locales en matière de création d'entreprises.

"On dit qu'il est très difficile de trouver un autre Jack Ma en Chine mais aujourd'hui, nous avons trouvé beaucoup de Jack Ma en Afrique", a souligné celui qui a été nommé il y a un an conseiller spécial de la CNUCED pour l’entrepreneuriat des jeunes et les petites entreprises.

Jack Ma a indiqué qu'il souhaitait faire venir 200 entrepreneurs du continent en Chine — "voir toutes les choses que nous avons faites, toutes les grandes idées de la Chine" — et qu'il déploierait un partenariat avec les universités africaines pour enseigner les technologies liées à Internet, l'intelligence artificielle et l'e-commerce.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Il y a une erreur courante qu’il ne faut pas faire quand on lance une startup en Afrique, révèle un documentaire

VIDEO: Cet artiste japonais maîtrise la technique du Sometsuke à la perfection — sa précision défie toute concurrence