J'ai arrêté d'utiliser mon téléphone avant d'aller dormir et j'ai noté 4 grands changements positifs

La journaliste a arrêté d'utiliser son téléphone avant d'aller se coucher et elle a remarqué quelques changements drastiques. Christine Kopaczewski

J'ai l'habitude de me coucher vers 22h30 avec mon mari et mon petit chien. Je fais défiler Instagram, je regarde un ou deux épisodes de "Veep", puis je passe des heures sur mon téléphone jusqu'à ce qu'il ne tombe de façon inévitable, sur ma tête ou par terre, pour finalement m'endormir pour de bon. Mon mari s'endort aussitôt, surtout parce qu'il doit être au travail une heure et demie avant moi.

Alors, pendant qu'il sommeille paisiblement, je cache la lumière de mon téléphone (comme un enfant de 10 ans qui lit "Harry Potter" sous sa couette avec une lampe de poche) et je m'installe confortablement pour regarder plusieurs épisodes de "Golden Girls". Ces filles me comprennent, tout simplement. Ça a l'air génial, pas vrai ? Oui, jusqu'à ce qu'il soit 2 heures du matin et que je sois encore bien éveillée, anxieuse de découvrir à quel point je vais me sentir fatiguée le lendemain. Puis je me réveille aussi fatiguée que je l'avais prévu.

Je savais qu'il était temps de changer. Pendant une semaine, j'ai donc décidé de ne plus utiliser mon smartphone avant de me coucher. Au cours de cette semaine, j'ai trouvé que je dormais mieux, ma capacité d'attention s'est accrue et je me suis réveillée mieux que jamais pour entamer ma matinée. Voici les quatre choses principales que je retiens de ma semaine sans utiliser mon téléphone avant de me coucher.

Je n'ai jamais aussi bien dormi.

Tout le monde sait qu'il est scientifiquement prouvé que le temps passé devant l'écran peut nuire à votre sommeil. Pourtant, nous ignorons quand même ce conseil. Moi aussi, j'ai supposé que c'était simplement la croisade des parents qui essayaient d'empêcher leurs enfants de jouer à des jeux jusqu'aux petites heures du matin. Mais pour tout vous dire, ma première soirée sans téléphone était incroyable. J'ai posé la tête sur l'oreiller et je n'ai pas bougé d'un pouce jusqu'à ce que mon réveil a sonné à 7 h. La dernière fois que j'ai aussi bien dormi, je portais sûrement encore des couches.

Au fur et à mesure que la semaine avançait, mes habitudes de sommeil aussi. Je me suis naturellement levé plus tôt, me donnant le temps de promener le chien, de faire ce que j'avais l'intention de faire avec mes cheveux et de déjeuner tranquillement assise à ma table plutôt qu'en vitesse. Est-ce ça, devenir adulte ?

À lire aussi : VIDEO: La pire chose à faire quand vous vous levez le matin — selon un médecin du sommeil

Ma capacité d'attention s'est améliorée.

Je n'ai pas pu réduire complètement le temps passé devant l'écran. Mon mari et moi avons quand même regardé nos émissions préférées avant de nous coucher. Mais j'ai découvert à quel point mon téléphone est distrayant quand je regarde la télévision une fois que j'ai décidé de me passer de lui. J'ai réalisé combien de petites intrigues j'avais complètement ratées, probablement parce que mon attention était divisée entre les réseaux sociaux et la télévision.

Le stress et la frustration ont disparu de ma routine matinale.

Alan Ko/Unsplash

Au lieu d'ouvrir accidentellement un mail du travail à 21h, qui me plongerait dans une spirale de stress, j'ai laissé le temps passer. Je n'ai pas repensé aux moments frustrants, ou laissé mes doutes et mes craintes du lendemain s'immiscer dans ma routine nocturne. Je n'ai pas non plus pris mon téléphone immédiatement après mon réveil. Je l'ai laissée sur ma table de nuit, là où je l'avais laissé la veille.

Résultat ? Je me suis préparée plus efficacement, je n'ai pas laissé le stress de la journée ou mon emploi du temps chargé me démoraliser avant même que je ne franchisse la porte. Et pour être honnête, je n'ai lu aucune nouvelle déprimante sur l'état du monde. J'ai bien commencé la journée, reposée, satisfaite et prête à faire face à mes tâches, tout en bonheur.

Finalement, j'ai vécu des moments enrichissants que mon smartphone m'avait enlevés.

Enrico Carcasi/Unsplash

Sans mon téléphone dans la main, me distrayant jusqu'à ce que je m'endorme, j'ai eu plus de conversations avec mon mari. Nous nous sommes raconté nos journées, nous avons planifié nos futurs voyages, nous avons rigolé et nous nous sommes remémorés certains souvenirs. J'ai joué avec mon chien et j'ai laissé ses câlins de chiot m'apaiser.

J'ai toujours utilisé mon téléphone comme un moyen de sauvetage pour combler le vide lorsque je n'ai pas une conversation avec quelqu'un ou que je ne fais pas quelque chose de productif. Mais ce faisant, j'ai supprimé le temps et l'espace dédiés à des conversations constructives et à planifier les choses, voire à des moments de calme et de tranquillité.

Version originale : Christine Kopaczewski/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: Jeff Bezos, Elon Musk, Mark Zuckerberg… voilà le rituel matinal de 9 milliardaires. Et c’est souvent étonnant.

VIDEO: Ces étonnants projets de gratte-ciels sont en bois