Publicité

J’ai essayé la technique d’Elon Musk pour booster sa productivité

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le patron de Tesla travaille entre 80 et 100h par semaine © Patrick Pleul / Getty Images
Publicité

Il n'est pas facile de diriger une entreprise — et encore moins trois. Elon Musk est le DG de Tesla, de SpaceX, de Neuralink, une société spécialisée dans les puces cérébrales, et il est également le fondateur de The Boring Company. Le milliardaire se donne beaucoup de mal pour rester à la pointe du progrès. Il travaillerait entre 80 et 100 heures par semaine et ne dormirait que six heures par jour. Il envoie des mails lorsqu'il est en réunion et même lorsqu'il passe du temps avec ses fils, avait-il déclaré.

Le Sud-Africain est connu pour être scrupuleux avec son temps, divisant ses journées en tranches de cinq minutes afin de hiérarchiser les charges de travail entre ses entreprises. Il renonce souvent à prendre un petit-déjeuner, dévore son déjeuner en cinq minutes et évite les appels téléphoniques.

À lire aussi — Elon Musk défend l'énergie nucléaire et ne comprend pas ceux qui sont contre

En mettant à l'épreuve la technique de messagerie d'Eric Schmidt, je me suis attaqué à ma boîte mail. J'ai pensé que la technique de gestion du temps d’Elon Musk pourrait avoir le même effet sur ma capacité à organiser ma propre journée, alors je l'ai mise à l'épreuve pendant quelques jours.

Je n'ai pas exécuté la technique du milliardaire à 100%. J'ai modifié les règles pour ne pas sauter le petit-déjeuner ou faire des journées de 16 heures (ce qui est contre-productif pour la plupart des personnes). Au lieu de cela, j'ai appliqué les créneaux de cinq minutes à mes heures habituelles, entre 8 heures et 17 heures.

Il a fallu un peu de planification

Beaucoup de gourous de la productivité ne jurent que par la technique qui consiste à bloquer un laps de temps pour se consacrer à des tâches spécifiques. En revanche, la technique d’Elon Musk est une planification sous stéroïdes et elle a nécessité beaucoup de préparation.

Il est presque impossible de faire quoi que ce soit correctement en cinq minutes, à l'exception d'envoyer un mail ou un message sur les réseaux sociaux. Le patron de Tesla a déclaré un jour à la chaîne Y-Combinator qu'il consacrait 80% de son temps à l'ingénierie et à la conception, il est donc peu probable qu'il se limite réellement à faire les choses en cinq minutes.

J'ai toujours organisé les journées en tranches de cinq minutes, mais la plupart du temps, j'ai regroupé mes tranches. J'ai consacré 12 créneaux de cinq minutes d'affilée à la préparation d'un entretien le mercredi à 9 heures, par exemple. J'ai également prévu du temps pour les pauses et les tâches administratives.

Enfin, j'ai prévu six créneaux de cinq minutes en fin de journée pour terminer des tâches importantes mais non essentielles, comme la lecture d'un article sur lequel je suis tombé par hasard ce jour-là.

À lire aussi — Elon Musk voit juste sur l'avenir du travail, ces 3 statistiques le prouvent

J'étais organisé et j'ai fait beaucoup plus de choses

J'ai l'habitude de prendre plus de temps qu’il n’en faut pour accomplir mes tâches. Je réécris des phrases à plusieurs reprises, par exemple. En limitant le temps dont je disposais pour une tâche spécifique, j'ai pu l'accomplir plus rapidement. Savoir que je n'avais qu'une heure pour la faire me permettait de me concentrer.

Cela m'a également aidé à éliminer les distractions inutiles qui peuvent nuire à la productivité, comme le fait de consulter régulièrement ma boîte mail ou de faire défiler les réseaux sociaux.

Mais il fallait constamment s'adapter, ce qui était agaçant

Parfois, vous ne pouvez pas contrôler le moment où une entreprise répond à une demande de commentaire, ou quand un collègue vient vous voir pour une tâche inattendue. Dans certains cas, je me suis également rendu compte que j'avais été trop ambitieux en planifiant la rapidité avec laquelle je pouvais accomplir certaines parties de mon travail.

Je devais donc constamment repenser mon emploi du temps, repousser certaines activités ou les reporter au lendemain, car elles empiétaient sur le temps que j'avais prévu pour d'autres.

Cela devient probablement plus facile lorsque vous commencez à comprendre le temps exact que prennent les choses, mais c'était frustrant au début. J'ai également commencé à laisser des espaces vides dans mon calendrier pour me permettre plus de flexibilité.

Il y a certaines habitudes que je vais garder

Globalement, en ce qui concerne les routines quotidiennes, celle d’Elon Musk est probablement excessive pour la plupart des travailleurs.

Mais je vais en conserver certaines parties. Le fait de prévoir un temps dédié, même pour les plus petites tâches, m'a aidé à les accomplir et m'a donné le sentiment d'être mieux organisé à la fin de la journée.

Version originale : Stephen Jones / Insider

À lire aussi — La crypto Shiba Inu a bondi de 30% après un tweet d’Elon Musk

Découvrir plus d'articles sur :