Publicité

J’ai testé BlueCruise, le système de conduite sans les mains de Ford

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

J’ai testé BlueCruise, le système de conduite sans les mains de Ford
Le système BlueCruise fonctionne sur 160 000 kilomètres d'autoroutes en Amérique du Nord. © Ford
Publicité

Pour le meilleur et pour le pire, Tesla s'est imposé ces dernières années, comme l'un des leaders du secteur de la conduite automatisée. Mais la dernière génération de technologie d'aide à la conduite de Ford offre quelque chose que l’entreprise d'Elon Musk ne propose pas : la possibilité d'avoir les mains libres. Bien que le système BlueCruise ne rende pas les véhicules autonomes — vous ne pouvez pas encore acheter une voiture qui s'approche de la conduite autonome aujourd'hui — il promet d'offrir une conduite avec les mains libres sur de vastes étendues d'autoroutes nord-américaines.

Ford m'a invité à essayer la technologie BlueCruise sur une autoroute près de son siège social de Dearborn, dans le Michigan. Pendant mon trajet d'environ 20 minutes, j'ai pu constater moi-même la facilité d'utilisation de ce système et vérifier ses performances. Avant d'entrer dans le vif du sujet, expliquons ce qu’est la technologie BlueCruise et son processus de fonctionnement.

BlueCruise, comme le système “Autopilot” de Tesla, est avant tout une combinaison de deux technologies. L’une permettant de rester centré sur la route et l’autre étant un régulateur de vitesse adaptatif. Le système utilise des caméras pour repérer les voies de circulation, rester centré entre ces dernières et surveiller le trafic environnant. Un capteur radar surveille la voiture qui précède la vôtre et indique au véhicule de ralentir ou d'accélérer si nécessaire.

À lire aussi — Les voitures autonomes pourraient remplacer les conducteurs humains sur les routes d'ici 2050

Contrairement à la technologie “Autopilot”, BlueCruise ne peut être activé que dans les "zones bleues" approuvées par Ford. Elles englobent quelque 160 000 kilomètres d'autoroutes américaines et canadiennes. Il s'agit de la même approche que celle adoptée par General Motors pour son offre mains libres, baptisée Super Cruise.

Pour s'assurer que les conducteurs sont attentifs, les voitures Ford équipées de BlueCruise sont dotées de caméras infrarouges intérieures qui suivent le regard et la position de la tête du conducteur. Cette fonctionnalité est actuellement disponible en option pour la F-150, la Mustang Mach-E et le SUV électrique de Ford.

Rouler avec BlueCruise

J'ai trouvé BlueCruise assez simple à allumer au volant d'une Mach-E. Il suffit d'activer le régulateur de vitesse adaptatif à l'aide d'un bouton sur le volant, puis de rouler dans une zone bleue. Dès que le véhicule détermine qu'il est sûr de passer en mode mains libres, il avertit le conducteur.

Il est important de rappeler qu’il est très facile de voir que la technologie BlueCruise est active. L'ensemble de l'écran du conducteur devient bleu et une icône de volant apparaît avec les mots "mains libres" en dessous. Lorsque le système a besoin que le conducteur prenne le relais, il indique clairement "gardez les mains sur le volant" et montre l'image d'un volant avec des mains qui le saisissent.

À lire aussi — Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi va construire des voitures électriques

BlueCruise est activé. Ford

C'est une excellente idée, car vous ne voudriez pas que les gens pensent qu'ils peuvent avoir les mains libres alors que ce n'est pas le cas, ou vice versa. Avec BlueCruise activé, la voiture Mach-E s'est pilotée toute seule sur l'autoroute sans problème notable. Elle a conduit au milieu de sa voie et n'a pas fait de mouvements excessifs pour y rester, bien qu'elle ait légèrement dévié d'un côté à l'autre.

La technologie Super Cruise de General Motors possède un avantage par rapport au système de Ford : BlueCruise ne ralentit pas encore dans les virages serrés. Vous devez le faire vous-même. Cependant, la fonctionnalité de Ford utilise le GPS d'une autre manière astucieuse. Si vous restez suffisamment longtemps sur une voie de sortie, le logiciel s'éteint car il suppose que vous quittez l'autoroute.

Même lorsque les choses sont devenues un peu plus risquées, le système BlueCruise a fonctionné. Lorsque quelqu'un s'est engagé brusquement sur ma voie, la Mach-E a ralenti en conséquence. Elle n'a pas réagi de manière particulièrement gracieuse, mais elle a fait le travail.

La conduite se fait bien sans les mains. Ford

Le système BlueCruise vous coûtera 2 700 euros pour l’ajouter au modèle classique de la Mach-E. Pour l’équiper dans une F-150, il vous en coûtera 1 200 euros. Une fois l'abonnement initial de trois ans terminé, les propriétaires devront toutefois payer plus cher pour continuer de l’utiliser.

Cela pourrait en valoir la peine. Si vous pensez qu’il est important de rendre vos longs trajets sur l’autoroute plus agréables et moins exigeants, alors BlueCruise vaudra le coup. Les mises à jour promises par Ford pour améliorer sa technologie, comme l'extension des zones bleues et les changements de voie automatisés, pourraient rendre le système BlueCruise encore plus alléchant.

Version originale : Tim Levin / Insider

À lire aussi - La voiture autonome va t-elle réduire le nombre de morts sur les routes ?

Découvrir plus d'articles sur :