J'ai testé le régime Comme j'aime pendant une semaine, voici ce que j'ai mangé

J'ai testé le régime Comme j'aime pendant une semaine, voici ce que j'ai mangé

J'ai testé pendant 7 jours le programme de régime Comme j'aime. Business Insider France/CS

Il vous a été certainement difficile d'échapper ces derniers mois aux nombreuses publicités vantant les vertus du régime Comme j'aime. Diffusées essentiellement à la télévision, elles ont fait polémique au moment du Tour de France en juillet dernier à cause de leur récurrence, beaucoup trop importante pour les téléspectateurs. Le groupe aurait en tout cas investi 101 millions d'euros en publicité sur les sept premiers mois de l'année 2019, selon Boursorama. À titre de comparaison, son principal concurrent , Weight Watchers, n'aurait investi sur la période que 18 millions d'euros.

Cet investissement semble en tout cas payer puisque la société Comme j'aime aurait à date 120 000 clients selon France Bleu Moselle, dont 40 000 abonnés depuis plus de 2 mois. La promesse de ce programme de régime est simple : "des résultats incroyables" en terme de perte de poids, en quelques semaines seulement et sans efforts particuliers puisque tout est cuisiné pour vous. Avec même la possibilité de se régaler avec "des plats cuisinés délicieux". J'ai donc eu envie de découvrir concrètement ce qui se cachait derrière ses promesses alléchantes. 

L'aventure Comme j'aime a commencé pour moi en remplissant un formulaire de contact sur le site internet. Moins de dix minutes après, une certaine Virginie m'appelle. Voix suave et douce, coefficient de sympathie élevé, elle connait son métier et fait tout pour me mettre à l'aise. Virginie (oui elle m'appelle Claire, alors je l'appelle Virginie) me demande ensuite de combien de kilos je souhaite me délester. Je réponds un peu au hasard que je souhaite perdre 5 kilos. Elle continue en me demandant ma taille et mon poids actuel. Je donne des chiffres fictifs mais volontairement très hauts. Elle calcule en direct mon IMC (Indice de Masse Corporelle) actuel et surtout potentiel : il est bien supérieure à la moyenne recommandée mais la conseillère ne s'en soucie guère et continue son argumentaire marketing implacable. Elle ne me questionne pas non plus sur mon activité physique.

Virginie me propose finalement un programme en deux mois : le premier mois pour perdre mes 5 kilos, le second mois pour stabiliser mon poids. Elle me précise quand même que "beaucoup de clientes arrivent vite à l'objectif et souhaitent ensuite perdre plus de poids que prévu". Ah c'est donc comme cela que le programme Comme j'aime fidélise ses client(e)s !

499 euros pour les 4 premières semaines de programme !

Malgré ses explications, j'hésite encore... Elle me rappelle quelques jours plus tard et sort l'artillerie lourde : le rendez-vous téléphonique avec le nutritionniste dès la 2ème semaine, une balance connectée offerte, une promotion de -30 % sur les deux mois. Et bien sûr la première semaine offerte si jamais je n'accroche pas au programme. Je ne peux que céder !

Pour lancer le programme, elle me questionne sur mes goûts : si je mange bien du porc, du bœuf et de la dinde. Si j'aime le riz, les pâtes et les pommes de terre... Emballé c'est pesé, me voici bientôt débité de 499 euros, le tarif pour les quatre premières semaines du programme. Cette conversation se termine par un lunaire "je vous souhaite une très belle perte de poids et une bonne soirée". Ne reste donc plus pour moi qu'à attendre la livraison de mon colis.

L'aventure Comme j'aime commence réellement maintenant

Je décide de débuter symboliquement le programme un lundi matin pour faire une semaine complète du lundi au dimanche. La veille du jour J, j'ouvre le méga carton très lourd reçu par Colissimo. A l'intérieur, la balance connectée promise et 4 grandes boîtes de couleur avec sur chacune un numéro de semaine. J'ouvre vite la boîte jaune de la première semaine : j'y trouve des plats préparés, des compotes, des préparations pour boissons, des purées et du riz. 

La boîte contenant tous les produits nécessaires pour la première semaine du programme. Business Insider France/CS

En plus, un livret d'explications et le menu de la semaine détaillé jour par jour. Dans le livret, outre des informations et des conseils génériques, on retrouve une sorte de petit carnet à remplir pour suivre sa courbe de poids, l'évolution de ses mensurations, répondre à des questions pour faire le point, etc.

Un extrait du livret de 22 pages fourni avec le programme. Business Insider France/CS

JOUR 1 - Lundi

Le programme du premier jour de mon régime Comme j'aime. Business Insider France/CS

Allez, cette fois c'est parti ! Première bonne surprise en ce lundi matin, le petit déjeuner est cool. Cool, certes, mais à 10 h j'ai faim... Je craque une heure plus tard sur 10 amandes qui traînaient au fond de mon tiroir de bureau. Le déjeuner se passe bien, mon poulet basquaise est plutôt bon. Je tique quand même sur la quantité qui me semble très réduite. J'attends avec impatience l'heure du goûter : 16h, youpi ! Bon. La "boisson saveur chocolat au lait" calme vite mes ardeurs... C'est épais, un peu écœurant et ça me semble bien trop sucré. Bref, bourratif.

Le shaker offert et la poudre pour faire sa boisson chocolat au goûter. Business Insider France/CS

Arrive le dîner : le "riz indien" me fait peur par son aspect et en plus la quantité me semble minuscule. Finalement, avec de la ratatouille en plus comme recommandé (légumes à volonté au dîner), je ne m'en sors pas trop mal. Je ne pensais jamais dire cela un jour mais... vive les légumes ! Par contre, cuisiner différemment de sa propre famille est un peu lourd en terme d'organisation.

La toute petite portion de riz indien du dîner pour attaquer le premier jour de régime Comme j'aime. Business Insider France/CS

Bilan de la journée : j'ai eu un peu faim mais je ne m'attendais pas à mieux pour commencer un régime. Le petit-déjeuner et le plat du midi m'ont agréablement surpris.

Mon humeur du jour : enthousiaste. Cela me semble plus facile que prévu.

Baromètre de mon énergie : 100 %

JOUR 2 - Mardi

Le menu du 2ème jour de mon programme Comme j'aime. Business Insider France/CS

J'attaque bille en tête cette deuxième journée mais je reste quand même prudente dès le matin. Je prends un fromage blanc en plus de mon petit déjeuner officiel histoire d'éviter la fringale du milieu de matinée. Première petite concession donc à l'orthodoxie alimentaire prônée par le programme ! Je me rends compte à 11 h que mon stratagème n'a pas fonctionné. J'ai faim... La journée continue et en milieu d'après-midi, c'est officiel : je ne digère pas mes lasagnes bolognaise de ce midi. Peu étonnant, la photo parle d'elle-même :

Les lasagnes bolognaise du 2ème jour de mon programme Comme j'aime. Business Insider France/CS

En fin de journée, je ne sais pas si c'est mon début de rhume ou mes 1 200 kilocalories par jour mais je me sens particulièrement fatiguée. La mauvaise journée continue avec la première vraie "sortie de route" : la dinde aux 5 légumes printaniers m'a permis de parfumer mon appartement certes, mais surtout je n'apprécie pas le goût et ne parviens pas à finir le plat. Bof bof... Et ça ne rate pas, à 23h mon ventre gargouille et j'ai faim. Qui dort dîne...

Bilan de la journée : très mitigé. Entre fatigue et mauvaises surprises sur les plats.

Mon humeur du jour : inquiète. Par rapport aux 5 jours encore restants.

Baromètre de mon énergie : 80 %

JOUR 3 - Mercredi

Le menu du 3ème jour de mon programme Comme j'aime. Business Insider France/CS

Allez, c'est reparti ! Je tente de décaler mon heure de petit déjeuner aux alentours de 9 h et j'emmène mon bazar au bureau. Peut-être que comme ça, la fringale désormais habituelle ne pointera pas le bout de son nez en fin de matinée.

Un exemple de petit déjeuner dans le cadre du programme de régime Comme j'aime. Business Insider France/CS

Manifestement, ça marche ! J'ai moins faim que les autres jours. Au déjeuner, je constate que, bizarrement, je mange beaucoup moins vite. Même si visuellement mon plat me paraît minuscule, j'ai l'impression d'être rassasiée à la fin. Le début de la sagesse ?

J'aurais mieux fait de me taire... j'avais totalement oublié l'apéro avec les collègues. Une bière, des frites trempées dans la mayonnaise et une planche charcuterie / fromage collective. Bon et bien ce n'est pas ce soir que je mangerai ma purée lyophilisée...

Bilan de la journée : pas mal. Forcément, ça doit être le saucisson et le fromage !

Mon humeur du jour : radieuse.

Baromètre de mon énergie : 100 %

JOUR 4 - Jeudi

Je démarre donc mon 4ème jour remotivée. Je mange mon petit déjeuner au bureau à 9 h : je crois que c'est mon meilleur moment de la journée. Au repas de midi, j'ai bizarrement l'impression que c'est moins difficile et que la sensation de faim est moins présente. Je me surprends même à trouver ma blanquette du déjeuner ... bonne ! Par contre au goûter, c'est le drame : je crois que je ne vais pas réussir à m'habituer à mon shaker au chocolat. C'est épais et vraiment écœurant.

À 21 h c'est officiel, je n'ai pas réussi à digérer mes pâtes à la sauce tomate. Beurk. En plus je me sens totalement à plat niveau forme. Certes, je traîne encore un gros rhume, mais quand même.

Les pennes tomate-basilique de mon programme Comme j'aime. Business Insider/CS

Bilan de la journée : en dents de scie. Du bon le matin et le midi, une fin de journée pas terrible.

Mon humeur du jour : plutôt bonne.

Baromètre de mon énergie : 60 %

JOUR 5 - Vendredi

Programme du 5ème jour de mon programme Comme j'aime. Business Insider France/CS

La vraie épreuve commence et pour trois jours en plus : je suis à la maison. Heureusement, pas d'invitations ou de soirées prévues à l'horizon. Le petit-déjeuner passe, même si je louche clairement sur les tartines de mon fiston. À 13 h, je prends un petit bout de pain avec mon parmentier de poisson. 2ème craquage. Je tiens par contre bon face au St Nectaire qui tente de me séduire et je suis fière de moi. Par contre, le parmentier me reste sur l'estomac...

Le parmentier aux 2 saumons du 5ème jour de mon programme Comme j'aime. Business Insider France/CS

Le soir, au moment du dîner, la quantité dans mon micro bol de riz cantonais me fait frémir. Les quelques tomates cerise et le fromage blanc en plus me suffiront-ils ? Apparement oui, car je n'ai pas faim deux heures plus tard. Par contre, j'ai tellement, mais alors tellement sommeil ! Mode batterie faible activé.

Bilan de la journée : correct. Pas la folie mais ça va quand même, je m'habitue peu à peu à ce rythme alimentaire.

Mon humeur du jour : fatiguée donc moyenne.

Baromètre de mon énergie : 40 %. 

JOUR 6 - Samedi

Les aliments du 6ème jour de mon programme Comme j'aime. Business Insider France/CS

RAS entre un petit-déjeuner parfaitement exécuté et un rôti de porc sauce moutarde plutôt pas mauvais le midi. Ah si, j'ai discrètement volé un mini morceau de fromage au déjeuner. Je récidive ! Par contre, passé 17h, je me sens fatiguée et sans forces et je décide d'aller m'allonger pour récupérer des forces. Voilà ce qui arrive quand on saute la fameuse boisson au chocolat au lait du goûter, ça m'apprendra à me balader sans micro-ondes aussi ! Je me demande bien ce qu'il y a dedans pour que cela donne autant d'énergie...

Bilan de la journée : en demi-teinte, je m'habitue mais la fatigue que je traîne parasite mes efforts.

Mon humeur du jour : épuisée donc molle, très molle.

Baromètre de mon énergie : 20 %. 

JOUR 7 - Dimanche

Le menu du 7ème jour de mon programme Comme j'aime. Business Insider France/CS

Dernier jour, je garde le cap. Le petit-déjeuner reste quand même mon moment favori de la journée Comme j'aime, il y a même pas photo ! Le reste de la journée se déroule sans accroc. Le dîner reste par contre très très light avec uniquement une purée de légumes et un fromage blanc. Je complète avec des tomates cerises et des carottes. Heureusement.

Bilan de la journée : une bonne journée sans trop de fringale ni de fatigue.

Mon humeur du jour : normale.

Baromètre de mon énergie : 70 %. Retour à la normale ou presque (c'est dimanche quand même !)

Mon calendrier de la semaine rempli par mes soins pour suivre les recommandations du programme. Business Insider France/CS

Le bilan après 7 jours de régime

  • J'ai perdu 2,1 kg en une semaine avec un seul vrai craquage le mercredi soir. Curieuse de voir si l'objectif des 5 kilos en un mois aurait été atteint.
  • J'ai eu quand même une vraie sensation de faim récurrente et surtout une fatigue généralisée toute la semaine, complètement inhabituelle. Mon petit rhume n'explique pas tout.
  • Le régime est compliqué à tenir quand on vit à plusieurs sous le même toit, on fait ses plats dans son coin juste pour soi.

Difficile donc pour moi de dire si cela a fonctionné ou pas sachant que le programme s'étale plutôt sur un mois ou deux pour prouver son efficacité selon les standards de Comme j'aime. 

'La règle pour perdre du poids, c'est justement de ne pas faire de régime'

À la suite de mon test, j'ai souhaité interroger Monique Romon, médecin et professeur émérite à la Faculté de médecine de Lille, membre de la Société Française de Nutrition, pour avoir l'avis d'une professionnelle de la santé sur le programme Comme j'aime. Elle m'a confirmé que l'apport calorique moyen d'une femme était plutôt entre 1 800 et 2 000 kcal  par jour, loin des 1 200 kcal que j'ai mangé pendant une semaine. Ma fatigue s'expliquerait donc en partie par cela. En tout cas, son avis est très clair : "la règle pour perdre du poids, c'est justement de ne pas faire de régime". En effet, pour elle, on se motive pendant une période donnée à faire un régime, nos apports énergétiques diminuent donc. Mais au bout de quelques temps, on en a marre et on reprend donc nos habitudes d'avant : tout le poids perdu est repris, voire souvent plus. 

La seule solution pour perdre durablement du poids, selon Monique Romon, c'est de "manger selon sa faim et non en fonction de ses émotions" avec pour objectif de "contrôler les quantités" pour ne pas manger plus que nécessaire. Autre paramètre indispensable, "pratiquer une activité physique environ 5 heures par semaine". En résumé, "un régime qui arrive de l'extérieur sans aucune prise de conscience de ses mauvais habitudes est voué à l'échec". "C'est le principe même (NDLR : du programme comme j'aime) qui est mauvais".

Les plus du programme Comme j'aime selon moi

Le poulet basquaise et son riz que j'ai dégusté le premier jour du régime Comme j'aime. Business Insider/CS

  • Ne pas se creuser la tête pour chercher quoi manger et avoir son planning fait pour la semaine.
  • Globalement, le goût des plats est plutôt meilleur que ce que je pouvais craindre. Je me suis même surprise à trouver plusieurs fois cela bon. 
  • La résiliation au bout d'une semaine s'est faite sans soucis et sans insistance de la conseillère téléphonique, mon remboursement des 3 semaines retournées par mes soins a été effectué en moins de 10 jours. Conforme à leur promesse donc.
  • Le service client semble très réactif et à l'écoute. Un rendez-vous téléphonique de 20 minutes est également prévu toutes les 2 semaines avec un "coach minceur" que je n'ai pas eu l'occasion d'avoir ayant résilié avant mon rendez-vous.

Les moins du programme Comme j'aime selon moi

La dinde aux 5 légumes printaniers que je n'ai pas réussi à terminer, le 2e jour du programme Comme j'aime. Business Insider/CS

  • Le poids du colis livré, impossible à porter seule si on est à pieds.
  • La publicité est mensongère car tous les aliments ne sont pas fournis par Comme j'aime. On doit acheter le lait, les fromages blanc, les fruits frais, les légumes en plus pour le soir. Ce qui fait quand même beaucoup quand on a déjà déboursé presque 125 euros pour une semaine et une seule personne.
  • J'ai eu du mal à digérer correctement certains des plats. 
  • Le goût d'un plat à l'autre est très aléatoire et inégal. Du plutôt bon au très mauvais.
  • Les plats proposés sont très faibles en sel, etc. et surtout avec de nombreux ingrédients et donc ultra-transformés. Difficile à reproduire chez soi donc, outre l'interrogation légitime sur les bénéfices pour la santé.
  • C'est TRÈS CHER ! 499 euros le mois, tout le monde ne peut pas se le permettre. Surtout que l'argument marketing est que le repas coûte 5,94 euros seulement, sachant que pour le petit-déjeuner ils ne fournissent... que le museli. Cher donc pour trois cuillères à soupe ! À nous en plus d'acheter le lait ou le fromage blanc ainsi que le fruit frais pour compléter le menu du petit-déjeuner.
  • Ce n'est pas du tout respectueux de l'environnement : ok, les grosses boîtes hebdomadaires sont en carton. Mais les plats sont dans des barquettes en plastique. Si on fait le régime pendant trois mois, bonjour l'angoisse.

Un exemple des restes plastiques d'un repas du midi Comme j'aime. Business Insider France/CS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On a goûté les steaks Beyond Meat, la fausse viande venue des États-Unis

VIDEO: Faut-il boire votre urine si vous êtes dans une situation où votre survie est en jeu?

  1. Nicolas

    Beaucoup trop de publicités tout au long de l'article, peut-être l'effet comme j'aime...

  2. LABARRE

    je pence avoir quelque kilo à perdre Mai quand je vois la pub avant de manger j'ais envi de vomir On Nous Montre Plus Mr CANNETI Mais des dindes Grasse Grasse et Tres grasse et meme plus grasse que moi.!!!! Je suis Mr Canneti fondateur de comme j'aime !! Nous à surement dégouter de faire un régime. Sans quil ne ce rende compte il à réussi à dégouter toutes les personnes qui souhaitais faire un régime et de les décourager .Je ne peu m'enpecher de le considerer Comme CRIMINEL Extra CULINAIRE.
    "" LA NOUVELLE BOUFFF DE L'AILE OU LA CUISSE""
    AVEC QUELQUES DECENIS DE RETARD
    L'AILE OU LA CUISSE FACON CANNETI MILESIME 2019

  3. campergue

    L'objectif est donc atteint......votre portefeuille a maigri pendant cette semaine !

  4. Frank

    merci pour ces infos, compte rendu clair et bien détaillé, notamment sur la publicité mensongère, s'il faut acheter le lait, le formage et les fruits, c'est trop cher payé...., n’empêche, partie comme vous êtes, vous aurait perdu 10kg en un mois

  5. Bonjour,
    J'aimerais connaître le moyen utilisé pour le retour du colis et le prix payé en supplément. Car le volume du colis doit être dissuasif...

  6. SOPHIA

    Je suis tellement sûr "de me remplir les poches en vidant les vôtres"
    Je suis tellement sûr "que votre perte de poids sera exceptionnelle et votre reprise de poids aussi..."
    Je suis tellement sûr que vous ayant déjà bien arnaqué avec mes encyclopédies hors de prix, que je n'ai pas hésité une seconde à vous faire manger de la M....
    Je suis tellement sûr que ça fonctionne que je prends des personnes qui ont fait le régime, qui sont pour le moment satisfaite que je leur fait tourner les pubs, sans les rémunérer...
    Je suis tellement sûr de m'enrichir sur votre dos, car cela vous coûte l'autre bras de renvoyer le colis, que toute ma famille est dans la combine et est convaincu de faire le bien.

  7. FABRIS

    J'ai fait ce régime pendant 3 mois j'ai bien perdu 4 kg mais aussi 800 euros et j'ai tout repris sans compter que j'avais de la diarrhée alors bien sûr que vous maîtrisez
    Trop difficile à suivre lorsque vous devez cuisiner pour le reste de la famille

  8. Sylvie

    Bonjour !
    Votre test est bien décrit, mais au final outre le prix très important, Monique Romon a complètement raison !
    1200 kcal ça concerne plutôt des gens très sédentaires et plutôt au delà de 50 ans, comme quoi chacun est différent !

    J'ai moi-même une amie qui a testé, le problème c'est qu'elle a perdu mais tout repris ensuite, puis elle s'est tournée vers un spécialiste après avoir trouvé cet article : https://www.fruchartequilibre.com/regimes-a-domicile

    Il l'a aidée à reperdre mais cette fois ci elle est restée stable, et ça fait plus d'un an !
    Du coup, n'étant pas très courageuse avec mes 20 kg à perdre j'ai attendu de voir commet ça se passait pour elle, et j'ai tenté la méthode de Hadrien à mon tour.
    En 5 mois j'avais perdu tout le surpoids, je suis même tombée un peu en dessous de mon objectif de départ, j'avais du mal à le croire moi-même.
    J'ai 39 ans et je rentre à nouveau dans un 38, ce qui ne m'étais pas arrivé depuis mes 25 ans, faîtes le calcul !
    Je faisais 69kg pour 1m60, aujourd'hui je varie entre 49 et 50kg (avec une toute petite ossature).

    La conclusion c'est qu'il vaut mieux un bon thérapeute qu'un régime automatique de grosse société qui donne la même chose à manger à tout le monde. Et en plus c'est BEAUCOUP moins cher...

  9. Sonia

    Comme tous les régimes "miracle", ce régime est un gros risque pour le métabolisme de toute personne : 1200 calories par jour, c'est trop peu ! Des nutritionnistes disent même que certains jours de "Comme j'aime" tournent à moins de 1000 calories = danger. Vous allez perdre du poids rapidement, au début, mais être fatiguée - comme indiqué dans l'article - car votre corps va se mettre en sous-régime (si je puis dire) étant donné qu'il n'a plus la quantité de nourriture que vous lui apportiez "normalement" ; il va s'économiser. Seul un régime avec environ 200 calories de moins que vos besoins journaliers, à long terme, et avec exercices physiques, pourra porter ses fruits sans épuiser le métabolisme, sans faire fondre en premier les muscles (la graisse, elle, va rester, d'autant que vous n'apporterez plus de lipides à votre organisme, qui en a besoin un minimum), et surtout sans risque de reprendre tout le poids perdu lorsque vous vous remettrez à faire des repas "juste normaux" (le corps se mettra à stocker en compensation). Quant au prix de ce programme, il est extrêmement cher pour la quantité de nourriture proposée...

Laisser un commentaire