Jair Bolsonaro à Rio de Janeiro, le 28 octobre 2018. REUTERS/Pilar Olivares

Le candidat de l'extrême droite Jair Bolsonaro, 63 ans, a remporté l'élection présidentielle au Brésil dimanche soir, par 55,2% des voix contre 44,8% pour son rival, Fernando Haddad, du Parti des travailleurs (PT).

Dans ses premières déclarations, il a annoncé qu'il gouvernerait la quatrième démocratie la plus peuplée au monde en s'appuyant sur la Bible et la Constitution. Il a également annoncé que toutes ses promesses de campagne seraient tenues. Il a mené cette dernière sur les thèmes de la lutte contre la criminalité et la corruption.

Jair Bolsonaro a ajouté qu'il voulait "unifier le Brésil" en réduisant la bureaucratie et en autorisant les entreprises à prospérer. 

Ses déclarations sexistes, racistes et homophobes en ont fait une figure particulièrement clivante au sein de la société brésilienne.

Mais dans un pays où le taux de chômage oscille entre 12% et 14% depuis 2016 et où près de 64.000 meurtres ont été commis l'an dernier, son programme a trouvé un écho auprès de dizaines de millions d'électeurs, fatigués des affaires de corruption qui ont décimé la classe politique au cours des 14 dernières années.

Des milliers de sympathisants se sont réunis devant son domicile à Rio de Janeiro et ont lancé des feux d'artifices au moment de l'annonce de sa victoire.

Mais de nombreux Brésiliens redoutent que la victoire de Bolsonaro, nostalgique déclaré de la dictature militaire de 1964-1985, ne marque un recul des droits de l'homme, des libertés civiques et de la liberté de la presse, et menace l'Amazonie.

Réactions internationales à la victoire de Jair Bolsonaro

Le président de la République Emmanuel Macron a félicité le président-élu dans un communiqué lundi 29 octobre, ajoutant: 

"La France et le Brésil entretiennent un partenariat stratégique noué autour des valeurs communes de respect et de promotion des principes démocratiques. C'est dans le respect de ces valeurs que la France souhaite poursuivre sa coopération avec le Brésil, pour relever les grands défis contemporains de notre planète, aussi bien dans les domaines de la paix et de la sécurité internationales, que dans le cadre de la diplomatie environnementale et des engagements de l’Accord de Paris sur le climat."

Le président des Etats-Unis Donald Trump a appelé Jair Bolsonaro dès dimanche soir pour le féliciter. La porte-parole de la Maison-Blanche a indiqué que les deux dirigeants souhaitaient "travailler côte à côte pour améliorer la vie des gens aux Etats-Unis et au Brésil et, en tant que leaders de la région, des Amériques."

Le ministre italien de l'intérieur Matteo Salvini a, lui aussi, adressé ses félicitations au nouvel homme fort du Brésil dans la nuit, lâchant sur Twitter:

"Au Brésil aussi les citoyens ont chassé la gauche! Bon travail au président Bolsonaro, l'amitié entre nos peuples et nos gouvernements sera encore plus fort."


 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ce qu'il faut savoir sur les élections au Brésil

VIDEO: Voici ce que révèle le teaser de la 8e et ultime saison de Game of Thrones