Le Japon va indemniser pour la première fois la famille d'un ex-employé de la centrale nucléaire de Fukushima 7 ans après le drame

Des experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, le 17 avril 2013. Flickr.com/IAEA Imagebank

Le Japon vient officiellement de reconnaître qu'un ex-employé de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (Allemagne) est décédé des suites d'une exposition aux radiations, rapporte Le Monde.

Plus de sept années après la catastrophe de Fukushima du 11 mars 2011, c'est la première fois que les autorités japonaises ont fait une telle annonce.

Le ministère de la santé, du travail et de la sécurité sociale japonais a déclaré que la famille de cet employé, qui avait travaillé pour différentes centrales nucléaires du pays, recevra des indemnités dont le montant n'a pas été précisé.  

L'homme est mort d'un cancer du poumon, diagnostiqué en février 2016. Il était intervenu à deux reprises dans la centrale nucléaire de Fukushima, après la catastrophe. 

Le Japon avait déjà reconnu que quatre employés de Tepco, l'entreprise qui gère la centrale accidentée de Fukushima Daiichi, étaient malades en raison de l'exposition aux radiations.

La catastrophe nucléaire de Fukushima a aussi contaminé les sols pour des siècles et a conduit au déplacement de plus de 160.000 habitants de la région. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Des employés de Tesla décrivent leurs conditions de travail dans l'immense Gigafactory

Cette mappemonde animée montre comment les chats se sont répandus sur la planète