Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Jean Castex devient Premier ministre après avoir géré le déconfinement

Jean Castex devient Premier ministre après avoir géré le déconfinement
Jean Castex est un homme de droite qui a travaillé avec Nicolas Sarkozy. © Stephane Lemouton/Pool/ABACAPRESS.COM

C'est Jean Castex qui va remplacer Edouard Philippe au poste de Premier ministre. Cet ex-collaborateur de Nicolas Sarkozy a été chargé ce vendredi 3 juillet de former un nouveau gouvernement par Emmanuel Macron. Dans la matinée, Edouard Philippe avait présenté sa démission à l'Elysée. Jean Castex, 55 ans, maire LR de Prades (Pyrénées orientales), est depuis avril le délégué interministériel chargé du déconfinement. "Il est un haut fonctionnaire complet et polyvalent qui aura à cœur de réformer l'Etat et de conduire un dialogue apaisé avec les territoires", a expliqué l'Elysée.

"Il est l'homme de la situation" car, "connu pour travailler par le dialogue et dans un esprit de rassemblement", il "saura mettre en œuvre les reconstructions évoquées par le chef de l'Etat dans ses dernières expressions dans le cadre du nouveau chemin" du quinquennat. La présidence présente Jean Castex comme "l'homme du déconfinement réussi" qui "est appelé à un moment critique de la crise sanitaire".

Sa nomination "est un choix macronien, conforme à l'esprit de dépassement porté par le président depuis trois ans", souligne-t-on de même source. Cet homme, qui "a travaillé avec Xavier Bertrand, Nicolas Sarkozy et Edouard Philippe", "vient de la droite mais c'est un gaulliste social".

Il est "parfaitement rompu aux arcanes parisiennes et fin connaisseur des réalités locales et territoriales", "qui conjugue expérience de la haute fonction publique - il est membre de la Cour des Comptes - et des mandats locaux : à la fois maire, président d'une communauté de communes et conseiller départemental", selon l'Elysée. "Paris et Prades, c'est un contraste important dans la période de reconstruction plurielle qui s'ouvre".

A lire aussi - Emmanuel Macron ne compte pas abandonner la réforme des retraites

Business Insider (avec AFP)
Découvrir plus d'articles sur :