Le PDG de L'Oréal dit que la transformation digitale d'une entreprise fonctionne quand elle ne vient pas d'en haut

Jean-Paul Agon, PDG de L'Oréal, à Station F, le 20 octobre 2017. REUTERS/Philippe Wojazer

L'Oréal vient d'ouvrir son propre incubateur de startups à Station F.

Après ses partenariats avec Founders Factory et Partech, le groupe de cosmétiques a franchi un nouveau pas pour se développer dans le numérique, avec ce programme d'accélération où il opèrera en direct. 

Lors de la conférence de presse dédiée à cette annonce, Jean-Paul Agon, PDG de L'Oréal, en a profité pour revenir sur la manière dont le groupe s'est lancé dans l'aventure du numérique dès 2010, baptisée "année digitale chez L'Oréal". Et selon lui, la transformation digitale de l'entreprise a bien pris pour une raison bien précise: 

"Le projet digital est bien né, car il n'est pas né d'en haut, avec des directives 'on va faire cela comme ça'. Çela a été un projet grassroots. Toutes les équipes étaient emballées et il n'y a eu aucun frein."

Le PDG de L'Oréal a également estimé que l'organisation "très décentralisée relativement informelle, avec des filiales relativement autonomes" a été au final un avantage: 

"Cette organisation un peu étrange autrefois, il y a 10-15 ans, est en osmose avec le monde de maintenant du digital, complètement décentralisé où il n'y a pas trop de décisions top down." 

Celui qui travaille dans le groupe depuis 1978 et qui dirige depuis 2001 a par ailleurs rappelé que L'Oréal a réalisé l'an dernier 7% de son chiffres d'affaires de 25,8 milliards d'euros dans le e-commerce, soit près de 2 milliards d'euros.

Ces quatre derniers années, 1700 salariés ont été recrutés dans le digital — dont Lubomira Rochet qui a pris ses fonctions de Chief Digital Officer en avril 2014 après avoir passé deux ans chez Valtech — et 15.000 collaborateurs du groupe ont été formés. 

Le PDG de L'Oréal a aussi souligné que le budget alloué aux activités digitales était "le plus fortement en croissance du groupe".

Avec son incubateur de startups, le groupe de cosmétiques compte "développer avec de jeunes entrepreneurs de nouvelles idées, créations, services et même marques dans le domaine de la beauté digitale", a expliqué Jean-Paul Agon, PDG de L'Oréal.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On vous présente les 10 startups fondées par des femmes à suivre en 2017 selon StartHer

VIDEO: Apple devrait présenter 3 nouveaux iPhones dans quelques semaines — voici ce que l'on sait