Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Jeff Bezos a laissé entendre qu'Amazon pourrait livrer des tests de dépistage du Covid-19 dans le monde entier

Jeff Bezos a laissé entendre qu'Amazon pourrait livrer des tests de dépistage du Covid-19 dans le monde entier
Jeff Bezos, PDG d'Amazon. © Clodagh Kilcoyne/Reuters

Jeff Bezos, PDG d'Amazon, a rapporté jeudi sur Instagram qu'il avait eu un appel vidéo avec le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus. Dans son message, il énumère les moyens par lesquels Amazon se mobilise pour aider l'organisation internationale dans sa réponse à la pandémie de coronavirus. Ainsi, l'entreprise aurait déjà fourni un support web à l'OMS, aidé à intégrer l'intelligence artificielle dans sa cartographie de la pandémie et à traduire des documents de l'organisation.

"Notre travail actuel avec l'OMS comprend : l'augmentation de la capacité et de la sécurité du site web de l'OMS ; la fourniture d'un apprentissage automatique et d'une intelligence artificielle pour l'initiative de l'OMS sur les renseignements sur les épidémies provenant de sources ouvertes ; l'aide à la traduction et à la transcription du catalogue de connaissances de l'OMS ; la fourniture d'un soutien logistique", rapporte Jeff Bezos.

View this post on Instagram

Good call with @WHO Director-General @DrTedros today on the global response to #COVID19 and the ways @Amazon and @AmazonWebServices are helping their efforts. Our current work with WHO includes: increasing capacity and security for the WHO website; providing ML & AI for WHO’s Epidemic Intelligence from Open Sources initiative; assisting with the translation and transcription of WHO’s knowledge catalogue; providing logistics support. We also discussed the urgent need for collective action to produce and distribute plentiful COVID-19 test kits. A surplus of fast, effective, easy-to-access test kits would flatten the curve and protect people around the world. I told Dr. Tedros we will continue to help WHO in every way we can in the coming weeks and months.

A post shared by Jeff Bezos (@jeffbezos) on

On ne sait pas exactement ce qu'implique le "soutien logistique" qu'il évoque. Les flottes de chauffeurs et livreurs d'Amazon pourraient être détournées pour aider l'OMS.

Jeff Bezos a également laissé entendre qu'Amazon pourrait aider à fournir des kits de dépistage : "Nous avons également discuté du besoin urgent d'une action collective pour produire et distribuer des kits de test du Covid-19 en abondance", écrit-il. "Une distribution de kits de test rapides, efficaces et faciles d'accès permettrait d'aplatir la courbe de la propagation et de protéger les populations du le monde entier. J'ai dit au Dr Tedros que nous continuerions à aider l'OMS de toutes les manières possibles dans les semaines et les mois à venir".

Au Royaume-Uni, Amazon a accepté de fournir des millions de tests du Covid-19, en commençant par les professionnels de la santé, puis en élargissant la gamme au grand public.

A lire aussi — Jeff Bezos appelle les employés des restaurants et bars fermés à venir travailler pour Amazon

Contrairement à de nombreux autres milliardaires de la Silicon Valley, Jeff Bezos n'a pas fait de déclaration publique sur le fait qu'il fasse un don issu de sa fortune personnelle pour la lutte contre le coronavirus. Il est la personne la plus riche du monde, avec une fortune de 120 milliards de dollars (109 milliards d'euros).

Il a adressé une lettre aux employés des entrepôts d'Amazon, dont beaucoup ont exprimé leur inquiétude quant aux mesures prises par la société pour protéger leur santé : "Mon temps et ma réflexion sont maintenant entièrement consacrés au Covid-19 et à la manière dont Amazon peut jouer au mieux son rôle".

En France, l'entreprise Amazon est pointée du doigt alors que plusieurs cas de Covid-19 ont été confirmés dans ses entrepôts. Les employés ne se sentent pas en sécurité et les arrêts de travail et exercices du droit du retrait se multiplient, comme le rapporte Le Parisien. Les syndicats appellent à fermer les entrepôts et les salariés à rester chez eux.

Version originale : Isobel Asher Hamilton/ Business Insider

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :