Le cofondateur de Wikipedia lance un site pour combattre les informations mensongères

Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia, explique le projet Wikitribune à Wired UK. YouTube/Wired UK

C'est Kellyanne Conway qui a convaincu Jimmy Wales de créer un groupe média.

Mardi, le cofondateur de Wikipedia a annoncé le lancement de Wikitribune, un nouveau site d'information géré par la communauté, dont l'ambition est de combattre les informations intentionnellement mensongères — dites "fake news" — et le manque de confiance dans les médias. Et il dit que ce sont des remarques par la conseillère controversée de Donald Trump qui l'ont poussé à le faire.

"J'y pense depuis un certain temps, je travaille sur des idées et cela a toujours été un projet dans un coin de ma tête", a-t-il indiqué à Business Insider UK dans un entretien téléphonique lundi. 

"Mais il y a eu un déclic: un ami m'avait convaincu de laisser 100 jours à Donald Trump, de lui laisser le bénéfice du doute et espérer qu'il ferait de bonnes choses, et de soutenir sa présidence en général." 

"Puis, le premier jour, Kellyane Conway est sortie et a dit 'faits alternatifs' et j'étais là 'ça suffit, game over, j'en peux plus, je ne vais pas supporter ça'. Et c'est alors que j'ai commencé à avancer, à dire qu'il faut que cela se concrétise — j'ai besoin, vu mon sentiment personnel sur les valeurs de ce monde, j'ai besoin de participer à l'effort pour régler ce problème."

Wikitribune fonctionnera comme une sorte d'hybride entre une entreprise de presse traditionnelle et Wikipedia, l'encyclopédie en ligne que tout le monde peut enrichir. Des journalistes professionnels travailleront aux côtés d'une communauté de bénévoles pour écrire et éditer les articles. "Côte à côte et égaux", précise Jimmy Wales.

L'entrepreneur quinquagénaire sera, au début du moins, le directeur général du projet et gèrera, un peu comme un rédacteur en chef, la production du site.

Kellyanne Conway, conseillère de Donald Trump. REUTERS/Joshua Roberts

L'entreprise a lancé une campagne de financement participatif de 30 jours pour lever de l'argent pour recruter et payer des journalistes. Le site sera lancé quand la campagne de crowdfunding sera terminée. Wikitribune vise le recrutement de 10 journalistes pour le lancement — et de s'agrandir dès que possible.

Générer du chiffre d'affaires est un problème connu des médias, concurrencés par Google et Facebook sur le marché publicitaire tandis que les lecteurs s'habituent à accéder gratuitement à des informations. Wikitribune n'a pas l'intention d'aller contre ce courant en demandant aux lecteurs d'acheter un accès au site. A la place, Wikitribune proposera à ses lecteurs de payer volontairement un abonnement ou de faire un don pour financer le service, dans la lignée de ce que fait Wikipedia.

Wales dit que Wikitribune privilégiera les informations susceptibles d'avoir un impact sur celles qui font du buzz: "Vous ne pouvez pas les battre sur leur terrain, vous devez faire quelque chose de différent et d'intéressant". Il estime que cette approche sera précieuse aussi pour traiter d'importantes fuites de documents, quand il faut de nombreuses paires d'yeux pour "éplucher des trucs fastidieux" afin de dénicher les informations qui s'y cachent. 

Il y a eu beaucoup de débat autour des "fake news" depuis plusieurs mois, alors que la confiance dans les médias traditionnels s'effrite et que certains pensent que la diffusion sur Facebook d'informations créées pour tromper le lecteur ont permis à Donald Trump de remporter l'élection présidentielle américaine. 

Mais le "journalisme citoyen" et les enquêtes conduites par les communautés ne sont pas sans risques. En 2013, des utilisateurs de Reddit qui s'étaient piqués de faire de l'investigation ont accusé la mauvaise personne d'être l'auteur de l'attentat du marathon de Boston.

"Il y a des communautés fantastiques sur Reddit, comme il y a des recoins affreux, c'est un grand espace bruyant et qui n'a pas été conçu pour — ou ne cherche pas vraiment à — faire du journalisme de vérification et publier des articles", observe Jimmy Wales.

Il estime que dans ce cas particulier, Reddit a été "traité de manière un peu injuste" dans la mesure où seule une poignée de personnes sur un forum ont dit qu'ils pensaient que cet homme était coupable. "Voilà, ben c'est ça internet, c'est vaste et très ouvert." 

Il a ajouté: "pour nous, l'enjeu est le suivant: si vous publiez un article, vous voulez que le contenu ait été recoupé, vérifié, approuvé etc... la différence est qu'il faut poser des normes sociales claires et fixer des règles au préalable sur ce que nous essayons de faire."

Version originale: Rob Price/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La voiture volante financée par Larry Page sera mise en vente avant la fin de l'année

VIDEO: Voici des métiers très étranges mais qui existent vraiment