Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les 7 métiers qui seront très demandés en 2018-2019 et pour lesquels il est possible de négocier de bons salaires

Les 7 métiers qui seront très demandés en 2018-2019 et pour lesquels il est possible de négocier de bons salaires
© USA Network/Virginia Sherwood

Le cabinet Robert Half a publié mardi 25 septembre 2018 sa liste des sept postes "en or" — "un indicateur des métiers particulièrement attractifs", a expliqué Olivier Gélis, Managing Director chez Robert Half France dans un communiqué.

Par "attractivité", le cabinet international de recrutement entend des métiers qui s'inscrivent au cœur de la transformation du monde de l'entreprise, très demandés, ce qui permet aux candidats de négocier des bons salaires.

Voici les sept métiers qui seront les plus demandés en 2018-2019, selon le cabinet Robert Half et les salaires auxquels les candidats peuvent prétendre.

Les salaires donnés sont exprimés en percentiles et dépendent de la formation, de l'expérience, du type d'entreprise ou encore la concurrence.

7. Gestionnaire ADV — 24k à 35k€

Strelka Institute/Flickr

Ce poste consiste à saisir les commandes clients, les suivre, gérer les livraisons, générer les factures et autres documents, suivre la facturation et le recouvrement des créances.

6. Comptable général — 25k à 67k€

Flickr/jypsygen 

Sa mission principale est d'établir des bilans et gérer la liasse fiscale.

5. Juriste droit des affaires/compliance — 36k à 70k€

Pixabay

Il ou elle est charge de la revue des documents contractuels et de l'ensemble des mention légales, de l'audit et analyses des risques etc.

4. Développeur web — 37k à 69k€

USA Network/Virginia Sherwood

Sa mission principale est de coder pour un site ou une application, mettre en place des tests pour vérifier son bon fonctionnement etc.

3. Data analyst — 47k à 65k€

Flickr/Leonardo Rizzi

Sa mission est notamment de participer à l'analyse et l'exploitation des données.

2. FP&A Manager — 42k à 90k€

YouTube/Matt McAlinden

Sa mission principale est d'analyser et contrôler la santé financière de l'entreprise, en s'appuyant sur les indicateurs comme la dette, les capitaux propres etc.

1. Chef de projet RGPD/DPO — 70k à 100k€

Wikimedia Commons/Christophe Perrin

Il ou elle est charge de s'assurer que l'entreprise soit en conformité avec le RGPD.

Découvrir plus d'articles sur :