Publicité

Joe Biden et Mike Pence veulent se faire vacciner en direct à la télévision

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Joe Biden et Mike Pence veulent se faire vacciner en direct à la télévision
© Morry Gash - Pool/Getty
Publicité

Aux États-Unis, un certain nombre de personnalités politiques se font vacciner contre le coronavirus à la télévision pour renforcer la confiance du public dans le vaccin. La semaine dernière, la Food and Drug Administration (FDA) a accordé une autorisation d'utilisation d'urgence au vaccin Pfizer-BioNTech, et ses premières doses ont été distribuées dans tout le pays, dimanche 13 décembre dans la nuit. Les soignants en première ligne ont été parmi les premiers à recevoir le vaccin.

Le président élu Joe Biden a déclaré mercredi aux journalistes de Wilmington, dans le Delaware, qu'il prévoyait de se faire vacciner à la télévision pour montrer aux Américains qu'il est sans danger. CNN a indiqué que le président élu pourrait recevoir le vaccin en début de semaine prochaine. "Je ne veux pas figurer parmi les premiers vaccinés, mais je veux m'assurer que nous démontrons au peuple américain que le vaccin est sans danger", a déclaré M. Biden. "Quand je le ferai, je le ferai publiquement, afin que vous puissiez tous voir que je l'ai fait".

À lire aussi — Selon Donald Trump, l'élaboration d'un vaccin contre le Covid-19 aurait pris 'cinq ans' s'il n'avait pas été président

Le vice-président Mike Pence devrait également recevoir le vaccin contre le coronavirus devant les caméras vendredi 18 décembre matin pour aider à renforcer la "confiance dans le vaccin", a révélé le site d'actualités Axios mercredi. La deuxième dame Karen Pence et le chirurgien général Jerome Adams (chirurgien de la Maison Blanche) se joindront également au vice-président, selon le rapport d'Axios.

Biden et Pence sont les derniers à rejoindre le groupe d'hommes politiques candidats à l'inoculation du sérum contre le Covid-19 pour en démontrer la sécurité et l'efficacité. Les anciens présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton se sont également portés volontaires pour recevoir le vaccin à la télévision.

"Le président Bill Clinton recevra certainement le vaccin dès qu'il en aura la possibilité, en fonction des priorités déterminées par les responsables de la santé publique", a déclaré le secrétaire de presse de Bill Clinton, Angel Urena, à CNN au début du mois. "Et il le fera publiquement si cela peut contribuer à inciter tous les Américains à faire de même".

Freddy Ford, le chef de cabinet de George W Bush, a également déclaré à CNN que l'ancien président républicain avait pris contact avec l'immunologue Anthony Fauci (nommé membre de la cellule de crise sur le Covid-19, créée par Donald Trump) et la coordinatrice des Coronavirus de la Maison Blanche, le Dr Deborah Birx, au sujet du vaccin.

"Il y a quelques semaines, le président George W. Bush m'a demandé de faire savoir au Dr Fauci et au Dr Birx que, lorsque le moment sera venu, il veut faire ce qu'il peut pour contribuer à encourager ses concitoyens à se faire vacciner", a déclaré Freddy Ford. "Tout d'abord, les vaccins doivent être jugés sûrs et administrés aux populations prioritaires". "Ensuite, le président George Bush fera la queue pour le sien, et le fera volontiers devant les caméras", a-t-il poursuivi.

Lors d'une interview avec l'animateur de SiriusXM Joe Madison, Obama a déclaré qu'il faisait "totalement" confiance au Dr Anthony Fauci, expert américain en maladies infectieuses. Il a ajouté que si Fauci lui disait que ce vaccin était sûr et qu'il pouvait le vacciner, "Vous savez, vous immuniser contre le COVID-19… Je le ferais absolument".

"Je vous promets que lorsqu'il aura été reçu par les personnes qui sont moins à risque, je le prendrai", a déclaré M. Obama. "Je pourrais finir par le prendre à la télévision ou me faire filmer, juste pour que les gens sachent que j'ai confiance en cette science, et que ce en quoi je n'ai pas confiance, c'est d'attraper le Covid-19".

Il a ajouté : "Si vous êtes dans cette catégorie, si vous êtes une personne âgée, si vous avez une pathologie ou une comorbidité, si vous êtes un travailleur en première ligne, si vous êtes soignant, si vous êtes dans une épicerie, si vous êtes réanimateur, vous devriez prendre ce vaccin", a-t-il dit.

Version originale : Lauren Frias/Business Insider

À lire aussi — On pourra se faire vacciner gratuitement contre le Covid-19

Découvrir plus d'articles sur :