Theresa May

Theresa May signe la lettre officielle du Brexit, le 28 mars 2017. REUTERS/Christopher Furlong

La première ministre britannique Theresa May est sur le point d'enclencher officiellement ce mercredi 29 mars 2017 le processus de sortie de l'Union européenne, neuf mois après le vote des Britanniques en faveur du Brexit.

Mardi, elle a signé la lettre officielle du Brexit, qui sera adressée au président du Conseil européen Donald Tusk ce mercredi. 

Le Royaume-Uni ne fera donc pas marche arrière sur le Brexit, contrairement à ce que pensaient il y a encore quelque temps certains représentants de l'UE, rapporte Business Insider UK.

Le premier ministre maltais Joseph Muscat — dont le pays assure la présidence du conseil de l'UE jusqu'au 30 juin prochain — a déclaré à la BBC: 

"Je pense que c'était l'impression générale. [...] Toute personne qui a pensé cela n'avait peut-être pas bien saisi ce qui se passait au Royaume-Uni. Donc oui, il y avait bien cette croyance répandue que le Brexit pourrait être court-circuité."

Après l'activation officielle de l'Article 50 du Traité européen, qui prévoit que "tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l'Union", le Royaume-Uni et l'UE auront deux ans pour parvenir à négocier les conditions du divorce.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La Chine est en train de se hisser parmi les plus grandes places financières dans le monde

VIDÉO: On a visité le nouvel Apple Store des Champs-Élysées