Jamie Dimon, JPMorgan

Jamie Dimon, DG de JPMorgan. Wikimedia Commons/Steve Jurvetson

JPMorgan Chase veut profiter du dynamisme de la Silicon Valley et chasser sur le terrain des grandes entreprises tech. La première banque américaine en termes d'actifs, basée à New York, a annoncé qu'elle allait ouvrir un nouveau siège à Palo Alto, en Californie, sur la côte ouest américaine, selon l'AFP. Les travaux doivent commencer l'an prochain pour une ouverture prévue en 2020. 

Le campus devrait accueillir plus de 1000 employés, dont les 275 salariés de WePay, une startup rachetée par JPMorgan l'an passé, spécialisée dans le paiement en ligne. "L'ajout d'un emplacement de premier choix est une étape importante pour accroître notre présence" dans la Silicon Valley, a souligné Bill Wallace, le responsable du numérique au sein de la de banque de détail de l'établissement financier.

>>>> Découvrez l'univers Business Insider France sur Instagram <<<< 

JPMorgan dispose déjà d'un bureau à San Francisco et d'une antenne dans la Silicon Valley, précise le journal Les Echos. La banque entend créer de nouveaux services et produits financiers pour répondre aux besoins des consommateurs et de la génération des millennials, particulièrement friande des innovations apportées par les fintech, qui séduisent de plus en plus d'investisseurs

Outre WePay, l'établissement dirigé par Jamie Dimon a déjà établi des partenariats avec d'autres startups du secteur de la finance, comme On Deck Capital et Bill.com, et a débauché un cadre de Google spécialisé dans l'intelligence artificielle, rapporte le quotidien économique. En outre, JPMorgan développe actuellement sa propre plateforme de cloud et travaillent sur des projets reposant sur la technologie de la blockchain.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : GRAPHIQUE DU JOUR: De plus en plus d'argent afflue vers la fintech

VIDEO: Cet oreiller de voyage devrait résoudre un problème fréquent des coussins classiques pour le cou