Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Kering, la maison mère de Saint Laurent et Balenciaga, va fabriquer des masques

Kering, la maison mère de Saint Laurent et Balenciaga, va fabriquer des masques
Défilé Saint Laurent lors de la Fashion Week de Paris le 26 février 2019. © Stephane Cardinale/Corbis via Getty Images

La maison de luxe Kering, a annoncé dans un communiqué, ce dimanche 22 mars, qu'elle se préparait à fabriquer des masques et des équipements de protection pour lutter contre la propagation du coronavirus. La maison mère des marques de luxe françaises Saint Laurent et Balenciaga entend ainsi répondre à la pénurie qui touche actuellement plusieurs pays frappés par le Covid-19. Ainsi, "les ateliers français des maisons Balenciaga et Yves Saint Laurent se préparent à la fabrication de masques, dans le respect des mesures de protection sanitaire les plus strictes pour leurs collaborateurs, dès que les procédés et matières auront été homologués par les autorités compétentes", a déclaré le groupe du groupe dirigé par François-Henri Pinault.

En attendant, Kering remettra "dans les prochains jours" aux services de santé français 3 millions de masques chirurgicaux que le groupe va se procurer en Chine et faire acheminer en France. Quant à la maison italienne Gucci, autre filiale du groupe, elle s'est pour sa part engagée à fabriquer 1,1 million de masques chirurgicaux et 55.000 blouses pour le personnel soignant de la région de Toscane, en Italie, pays le plus durement touché par la pandémie. Jeudi dernier, le groupe français s'était déjà engagé à faire un don de deux millions d'euros pour la recherche contre le Covid-19. Sur Twitter, le groupe postait le message suivant : "Pour exprimer un signe de soutien concret, le groupe Kering, au nom de ses marques italiennes et des marques opérant en Italie, fera un don de 2 millions d'euros à certaines des principales fondations et établissements de santé du pays."

Ces fonds seront principalement destinés aux ONG et organisations de santé du pays présentes dans les régions les plus touchées par le Covid -19 : la Lombardie, la Vénétie, la Toscane et la région de Rome.

Le concurrent de Kering, le géant du luxe LVMH, s'est pour sa part lancé il y a une semaine dans la fabrication "en grande quantité" du gel hydroalcoolique pour les hôpitaux sur trois de ses sites de production français dédiés d'ordinaire à ses parfums et cosmétiques (Dior, Guerlain et Givenchy). Le groupe a, par ailleurs, annoncé samedi qu'il avait trouvé un industriel chinois capable de livrer au gouvernement français 40 millions de masques.

Comme beaucoup de pays affectés par le coronavirus, la France fait face à un manque criant de masques FFP2 et de masques chirurgicaux, suscitant de vives inquiétudes de la part des professionnels amenés à être en contact avec le public, comme les policiers, les postiers et même le personnel soignant.

À lire aussi — Le secteur du luxe va être encore plus impacté par le coronavirus avec l'Italie en quarantaine

Business Insider (avec AFP)
Découvrir plus d'articles sur :