Publicité

La banque JPMorgan subit les foudres des fans de foot pour avoir soutenu la Super Ligue

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La banque JPMorgan subit les foudres des fans de foot pour avoir soutenu la Super Ligue
© AP Photo/Matt Dunham
Publicité

La banque JPMorgan s'est attirée les foudres des amateurs de football mardi, après avoir annoncé qu'elle soutenait la Super Ligue européenne à hauteur d'environ 4 milliards de dollars (3,3 milliards d'euros). Dimanche, 12 grands clubs d'Angleterre, d'Italie et d'Espagne, dont le Real Madrid, le FC Barcelone et Manchester United, ont annoncé leur intention de participer à cette nouvelle ligue fermée. Cette annonce a suscité l'indignation de la communauté sportive. Des joueurs de haut niveau, ainsi que des représentants du gouvernement, se sont prononcés contre le nouveau championnat.

Dès mardi après-midi, plusieurs clubs, dont Barcelone et Manchester City, auraient décidé de se retirer de la ligue après les critiques. Les supporters de Chelsea ont protesté devant le stade de l'équipe mardi, ce qui a conduit le club à se retirer le même jour. Sur Twitter, de nombreux fans de football ont appelé au boycott de JPMorgan. "Si votre banque est @jpmorgan, placez votre argent ailleurs", a posté un fan sur Twitter. "Dites NON à la #SuperLigue."

À lire aussi —Les 20 clubs de football les plus valorisés au monde

Les fans ont également appelé au boycott des services qui diffuseraient les matchs de Super Ligue, pointant du doigt Amazon et ESPN.

"À tous les footballeurs : si la Super Ligue arrive, ne choisissez pas les chaînes de télévision qu'ils utiliseront : S'ils ne peuvent pas gagner de l'argent, JP Morgan et ces clubs cupides perdront bientôt leur motivation", a écrit un utilisateur de Twitter.

La banque américaine a refusé de commenter son soutien à la compétition

Les droits de diffusion en continu de la Super Ligue européenne pourraient constituer une manne importante pour des groupes de médias comme ESPN et Amazon Prime, probablement à égalité avec la National Football League (ligue de football américain - NFL).

Amazon a réagi et affirmé qu'elle "compren[ait] et partag[eait] les préoccupations des fans." La société a déclaré qu'elle n'avait été impliquée dans aucune discussion concernant la nouvelle ligue.

L'une des principales préoccupations des supporters était que cette nouvelle ligue soit contrôlée par les sociétés américaines. La Super L fait iguedavantage penser aux championnats sportifs américains qu'à leurs homologues européens, car elle n'intègrerait plus les équipes de faible niveau.

Certains fans ont déclaré que JPMorgan tentait de transformer le football européen en une entité "cupide" comme la NFL.

D'autres fans ont fait des blagues et des publié des memes sur la décision de l'entreprise.

La banque américaine a refusé de commenter son soutien à la ligue. Selon le New York Times, les membres fondateurs du projet ont déjà déposé des requêtes dans plusieurs tribunaux contre toute tentative de stopper l'inititiative.

Version originale : Grace Kay/Insider

À lire aussi — Camavinga, Davies... Les 11 jeunes footballeurs les plus chers en Europe

Découvrir plus d'articles sur :