Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La chanteuse Grimes a gagné 5,8 M$ en moins de 20 minutes en vendant des œuvres d'art crypto

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Elon Musk et Grimes participent au Gala du Met en 2018. © Jason Kempin/Getty Images

Grimes a vendu aux enchères une collection d'œuvres d'art crypto pour des millions de dollars. La chanteuse a lancé sa collection numérique, "WarNymph", dimanche, et la vente doit durer 48 heures. Au cours des dernières semaines, les ventes de jetons non fongibles, ou NFT, ont décollé.

Les NFT, qui fonctionnent comme un type unique d'actif numérique ou de jeton, ont dans certains cas été vendus pour des millions de dollars chacun, contribuant à un marché de l'art cryptographique évalué à plus de 100 millions de dollars. Les dix NFT de Grimes lui ont rapporté plus de 5,8 millions de dollars (4,8 millions d'euros) en moins de 20 minutes. La chanteuse avait annoncé la vente aux enchères sur Twitter.

À lire aussi — Pour Elon Musk, il est 'moins stupide' d'investir dans le bitcoin que de détenir du cash

L'une des pièces, une image qui représente un bébé gardant Mars, a attiré une attention considérable, se négociant à plus de 300 000 dollars (environ 250 000 euros) en moins de 10 minutes. Le NFT "Newborn 2" a déjà été remis en vente à 2,5 millions de dollars (2,08 millions d'euros).

Les internautes ont émis l'hypothèse que le nourrisson de la collection serait en fait une représentation du bébé d'Elon Musk et Grimes, bien que Grimes ait décrit le bébé dans l'œuvre comme "la déesse de la néogenèse".

À lire aussi — Elon Musk déclare que ses enfants ont été éduqués principalement par YouTube et Reddit

Grimes vend les œuvres d'art sur la plateforme d'échange de NFT Nifty Gateway. La collection est le fruit d'une collaboration avec le frère de la chanteuse, Mac Boucher, qui a travaillé avec elle sur des projets antérieurs.

Les actifs numériques, un marché de plus en plus lucratif

La collection comprend des images éthérées d'un bébé avec des ailes dans l'espace, et certaines pièces sont présentées sur de nouvelles musique de Grimes. La pièce "Earth" comprend la chanson inédite "Ærythe". La pièce "Mars" contient "Mars Theme", et "Death of the Old" contient une démo d'"Anhedonia".

WarNymph apparaît comme un bébé pour représenter "un état d'infinie enfance où elle se débarrasse de sa vieille peau de corruption", peut-on lire sur le site, ajoutant qu'elle "lutte contre la force destructrice des idées obsolètes et de la pourriture systémique qui menace l'avenir".

La chanteuse prévoit de reverser une partie des recettes à Carbon 180, une organisation à but non lucratif qui se consacre à la réduction des émissions de carbone. Son petit ami, Elon Musk, dont la société SpaceX prévoit d'envoyer des humains sur Mars, s'est exprimé ouvertement sur la réduction des émissions ; en février, il a révélé les détails d'un concours de capture du carbone de 100 millions de dollars (environ 83 millions d'euros) qu'il a dit vouloir financer.

À lire aussi — Elon Musk offre 100 millions de dollars à celui qui créera la meilleure technologie de capture du carbone

La collection NFT est l'une des nombreuses que Grimes prévoit de vendre. Elle a déclaré qu'elle créait un univers mythique appelé Oth3rkin et que WarNymph évoluerait en tant que partie de celui-ci. Grimes a vendu sa dernière œuvre d'art, "Death of the Old", pour près de 400 000 dollars (333 000 euros) lundi.

La chanteuse fait partie des nombreux artistes qui profitent des NFT. En février, le dessinateur de BD numérique Chris Torres a vendu un NFT de son "Nyan Cat" pour près de 600 000 dollars (500 000 euros environ).

Les actifs numériques sont devenus un marché de plus en plus lucratif. L'investisseur milliardaire Mark Cuban s'est prononcé en faveur de l'investissement dans les NFT. En février, Lindsay Lohan a vendu un NFT pour 59 000 dollars (49 000 euros).

Version originale : Grace Kay/Insider

À lire aussi — Pourquoi le bitcoin ne deviendra jamais un moyen de paiement, selon 5 experts

Découvrir plus d'articles sur :