Publicité

La Chine construirait 100 nouveaux silos pour ses missiles nucléaires, selon des images satellites

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La Chine construirait 100 nouveaux silos pour ses missiles nucléaires, selon des images satellites
Certains des silos ont été suspectés d'abriter le nouveau DF-41 ICBM, un missile développé pendant la parade militaire de 2019 © Kevin Frayer/Getty Images
Publicité

La Chine semble construire plus de 100 nouveaux silos à missiles dans le désert, selon une analyse de l'imagerie satellitaire rapportée pour la première fois par le Washington Post mercredi 30 juin.

En analysant les images satellites de Planet Labs, Jeffrey Lewis et Decker Eveleth, chercheurs au James Martin Center for Nonproliferation Studies du Middlebury Institute of International Studies, ont identifié 119 silos de missiles balistiques intercontinentaux apparemment en construction près de Yumen, dans la province de Gansu.

À lire aussi — La Chine s'est entraînée à tirer de nuit des missiles 'tueurs de porte-avions'

Construction du silo ICBM.  Planet Labs/Center for Nonproliferation Studies at MIIS

Les chercheurs ont également identifié la construction d'un éventuel centre de contrôle.

Construction du silo ICBM.  Planet Labs/Center for Nonproliferation Studies at MIIS

Ce rapport fait suite à un document publié en février par Hans Kristensen, chercheur à la Fédération des scientifiques américains (Federation of American Scientists). Ce dernier a constaté que la Chine construisait un certain nombre de silos supplémentaires pour missiles balistiques dans une partie du centre du pays. Jeffrey Lewis a déclaré au Washington Post que "si l'on ajoutait les silos en construction sur d'autres sites en Chine, le total s'élèverait à environ 145 silos en construction".

"Nous pensons que la Chine développe ses forces nucléaires en partie pour maintenir une dissuasion qui puisse survivre à une première frappe américaine, et pour vaincre les défenses antimissiles américaines", a-t-il ajouté. Cependant, nous ne savons pas réellement si la Chine a l'intention de remplir tous les silos de missiles nucléaires.

Construction du silo ICBM.  Planet Labs/Center for Nonproliferation Studies at MIIS

Il y a "de très fortes chances que la Chine prépare un jeu de rôle", souligne Jeffrey Lewis. Si tel est le cas, elle imiterait une stratégie américaine mise en œuvre pendant la guerre froide et pourrait renforcer la dissuasion par l'incertitude stratégique.

Construction du silo ICBM.  Planet Labs/Center for Nonproliferation Studies at MIIS

La Chine, avec seulement quelques centaines d'armes nucléaires, dispose d'un arsenal nettement plus petit que celui des États-Unis et de la Russie, qui en possèdent des milliers. Mais selon le Pentagone, la République populaire entend développer sa force de dissuasion. Dans son rapport sur la puissance militaire de la Chine en 2020, le ministère de la défense affirme "des éléments indiquent que la Chine a l'intention d'accroître ses forces nucléaires en temps de paix en adoptant une posture de lancement sur alerte (LOW) avec une force étendue basée sur des silos".

Le rapport note également qu'au cours de la prochaine décennie, le stock d'ogives nucléaires de la Chine, actuellement estimé à environ 200, devrait au moins doubler alors que le pays développe et modernise ses forces nucléaires. On soupçonne qu'au moins certains des nouveaux silos à missiles en construction en Chine ont été conçus pour abriter le nouvel ICBM DF-41. Bien que le DF-41 ait été présenté comme un missile mobile sur route, la Chine envisagerait de le baser sur rail ou dans des silos.

À l'instar de celle de son prédécesseur, l'administration Biden a exprimé le souhait de mettre en place un mécanisme de contrôle des armements. Celui-ci surveillerait également l'arsenal nucléaire de la Chine et pas seulement ceux des États-Unis et de la Russie. Nous ignorons encore comment le gouvernement américain entend développer ce système.

Version originale : Ryan Pickrell/Insider

À lire aussi — Comment la Chine tente de résoudre le plus gros problème de ses avions de chasse

Découvrir plus d'articles sur :