La Chine réussit une première historique en alunissant sur la face cachée de la Lune

Une fusée Longue Marche 3B transportant la sonde lunaire Chang'e 4 a décollé le 8 décembre 2018 depuis le centre spatial de Xichang, situé dans le sud-ouest du pays. REUTERS/Stringer

La Chine a démontré qu'elle fait bel et bien partie des grandes puissances spatiales. 

Le géant asiatique vient de réussir une première historique en faisant atterrir sa sonde Chang'e 4 sur la face cachée de la Lune — l'hémisphère de la Lune qui a en permanence le dos tourné à la Terre —, rapporte le site Quartz.

Les Etats-Unis et la Russie ne se sont posés que sur la face visible de la Lune, et la dernière fois, c'était en 1976, avec la mission soviétique Luna 24. 

La sonde chinoise Chang'e 4, qui avait décollé le 8 décembre 2018 depuis le centre spatial de Xichang (Chine), s'est posé ce jeudi 3 janvier 2019 sur le cratère Von Karman, situé dans le bassin Pôle Sud-Aitken de la face cachée de la Lune, une gigantesque dépression de 2500 km de diamètre, a précisé l'agence Chine Nouvelle, ajoutant qu'il s'agit d'un "nouveau chapitre dans l'exploration lunaire humaine".

La Chine a publié une photo en couleur d'un cratère de la surface de la Lune prise par la sonde Chang'e 4 juste après son alunissage:

Capture d'écran d'une image prise par la sonde lunaire Chang'e 4 après son atterrissage sur la face cachée de la Lune. CNSA

L'exploit de la Chine a été salué par l'administrateur de la NASA Jim Bridenstine dans un tweet :

Cette mission lunaire consiste à étudier les différences de composition et de relief de la face cachée de la Lune, examiner les effets de la gravité lunaire sur des graines de pommes de terre, des fleurs d'arabidopsis, ainsi que des cocons de vers à soie et à mesurer le rayonnement des atomes neutres.

La Chine espère parvenir à mener à bien sa mission à l'aide du rover d'exploration de 140 kg.

Le pays asiatique porte de grandes ambitions sur la Lune: selon une vidéo diffusée par l'agence spatiale chinoise en avril dernier, il rêve d'un palace lunaire où les scientifiques pourraient vivre et conduire leurs recherches. L'agence spatiale chinoise n'a pas donné de date exacte concernant son projet, mais l'on sait que le site idéal pourrait être le pôle sud de la Lune, qui pourrait abriter de l'eau et serait suffisamment exposé au soleil. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 2019 sera une année extraordinaire dans l'espace — voici ce que la NASA, SpaceX et le ciel de nuit nous préparent

Voici comment l'anesthésie affecte votre corps et votre cerveau