La cigarette électronique pourrait avoir des effets néfastes sur la circulation du sang

Environ trois millions de personnes utilisent la cigarette électronique en France, selon les données de Santé Publique France. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait tiré la sonnette d'alarme le mois dernier en avertissant que la cigarette électronique était "incontestablement nocive". Une nouvelle étude, publiée dans la revue Radiology ce mardi 20 août 2019, semble renforcer ces craintes. Des chercheurs de l'école de médecine de l'université de Pennsylvanie aux Etats-Unis affirment que rien que le fait d'inhaler la vapeur provenant de la cigarette électronique — sans la nicotine ou les arômes — a des effets néfastes immédiats sur le système vasculaire.

Les effets nocifs de la nicotine et des arômes contenus dans la cigarette électronique sont déjà largement connus, mais pas forcément ceux de la simple vapeur — constituée principalement d'eau et soit de glycérol ou de propylène glycol, qui permettent de maintenir le tout dissous à l'intérieur de la cartouche. Les auteurs de l'étude ont examiné les veines et les artères de 31 participants âgés entre 18 et 35 ans avant et après avoir vapoté. Les sujets n'étaient pas fumeurs et c'était la première fois qu'ils fumaient une cigarette électronique.

Après avoir pris 16 bouffées de 3 secondes chacune, la circulation sanguine des participants s'est dégradée (une réduction de 17,5% du débit sanguin à son pic), leurs artères étaient plus rigides (une réduction de 34% de la dilatation de l'artère fémorale) et leur sang contenait moins d'oxygène (-20%). Les scientifiques ont notamment constaté une altération du fonctionnement de l'endothélium, la couche la plus interne des vaisseaux sanguins, celle qui est en contact avec le sang. Et l'endothélium est essentiel à la bonne circulation du sang. S'il est endommagé, les artères s'épaississent, le sang peut s'écouler vers le cœur et le cerveau, ce qui peut entraîner une crise cardiaque ou un AVC.

A noter que d'autres comportements et facteurs environnementaux peuvent aussi causer la constriction des vaisseaux sanguins, sans toutefois causer de dommages permanents, par exemple la consommation de caféine.

A lire aussi — Le prix du tabac à rouler et des cigares pourrait augmenter

Une nocivité très souvent sous-estimée 

"Les résultats de notre étude vont à l'encontre de l'idée que la vapeur des cigarettes électroniques est inoffensive", a déclaré Felix Wehrli, le chercheur principal de l'étude, dans un communiqué. Et d'ajouter : "je préviens les jeunes de ne pas commencer à utiliser les cigarettes électroniques. La croyance commune est que c'est la nicotine qui est toxique, mais nous avons découvert qu'il existe des dangers indépendamment de la nicotine. S'il y a des effets notables après une seule utilisation, alors vous pouvez imaginer les dommages permanents qui pourraient être causés par le vapotage régulier pendant des années." Des études supplémentaires devront être menées pour anticiper ces effets sur le long terme.

D'autres études précédentes ont montré que l'inhalation de certains arômes contenus dans les cigarettes électroniques augmenterait le risque de maladies cardiovasculaires ou que le vapotage pouvait causer une inflammation pulmonaire, similaire à ce que l'on peut observer les fumeurs de tabac classique. 

Malgré les études scientifiques sur les effets nocifs du vapotage qui se multiplient, le marché de la cigarette électronique continue d'exploser. En France, son chiffre d'affaires est estimé à environ 820 millions d'euros en 2018, rapporte La Tribune. De nombreux fumeurs utilisant en effet la cigarette électronique pour essayer d'arrêter de fumer.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 14 choses à faire juste avant de se coucher

13 Commentaires

  1. DANIEL TOMIO

    Bonjour , j ai fumé la pipe pendant 55 ans, depuis 6 ans je suis passé à la cigarette électronique, en 4 ans j ai diminué la nicotine pou arrivé à 0mg de nicotine, depuis 2 ans je vapote uniquement de la base et de l arome . D Tomio

  2. Boris

    Bonjour
    Encore un nouvel article contre la cigarette électronique. Encore et toujours des journalistes qui parlent de choses qu’ils ne connaissent pas.
    Non et non.
    Je vape depuis 6 ou 7 ans. Ça m’a sauvé la vie.
    Je ne tousse jamais, ma santé va très bien. Mon cœur est au top et je fais beaucoup de sport en compétition (semi marathons entre autre).
    Cessez de rentrer dans le jeu des fabriquants de cigarettes qui font tout pour casser le marché grandissant du vapotage.
    Le vapotage sauve des vies et écrire des mensonges est une aberration absolue.
    Je vous invite à aller consulter des sites et des articles sérieux sur la vape.
    Je précise que je ne suis pas militant, je suis juste outré par cette propagande incessante.

  3. Alexandre

    Et voilà, on prend les mêmes et on recommence, encore un titre puteàclic, vive les journalistes qui relayent sans réfléchir.
    J'espère que vous avez eu 2-3 cartouches de clopes gratos pour faire le jeu des fabriquants de tabacs ! sinon vous etes vraiment des losers.
    Vive la déontologie.

  4. Alexandre

    Nos amis anglais bien connus pour favoriser la consommation de tabac et la taxer à outrance ont fait de nombreuses études pour montrer que la cigarette Electronique etait 95% moins toxique que le tabac (les 5% représantant l'incertitude des effets de substances non toxiques sur le corps humain) .

    Entre un produit ou 1000 substances toxiques pour le corps et un produit ou on a 5% d'incertitude non vérifiée, MON CHOIX EST VITE FAIT !!!.

    Ces derniers en sont au point d'installer des magasins de e-cigarette dans les hopitaux pour aider les patients à se sevrer du tabac si vous cherchez un peu.

    Mais faire un article sur cela est sans doute moins vendeur qu'un titre alarmiste........

  5. Czt

    Je n'ai pas fait d'études de journalisme mais ma fille travaille dans le domaine de la communication. La première chose qu'on leur apprend, concernant la rédaction web ou classique c'est de savoir sélectionner des sources sûres et de se renseigner un minimum sur le sujet traité au risque de ne pas paraître crédible. Il est également nécessaire de vulgariser et contextualiser.
    Personne n'a jamais dit que la cigarette électronique était un produit miracle, sans aucun danger et complètement innocent. Les scientifiques ont juste démontré que c'était 95% moins nocif que le tabac. Alors oui ça affecte peut-être les vaisseaux sanguins mais à quel degré ? Vos articles alarmistes ne font que semer le doute dans la tête des fumeurs, qui, face à des médias peu scrupuleux, préfèrent se remettre à fumer. Entre un produit un peu dangereux et mortel ils choisissent la seconde option à cause des gens comme vous...

  6. Nicolas Michel

    Pour une fois qu'un article anti-vape cite ses sources, il faut le souligner. Merci.
    Mais pendant ce temps, 400'000 personnes meurent chaque année d'une cause liée au tabac aux USA. (79'000 en France)
    https://www.planetoscope.com/mortalite/404-mortalite---deces-dus-au-tabac-en-france.html

  7. Daubie

    Dire des choses comme cela est honteux et criminel.

  8. vapoheureux

    J'ai remarqué depuis le début de l'été une vaste action de communication anti vapotage. Même l'OMS s'en mêle : "Bien que le niveau de risque associé aux vapotage n’ai pas été mesuré de manière concluante, le vapotage est incontestablement nocif".
    Ah oui, on a pas mesuré les risques mais c'est incontestablement nocif. ça c'est de la démarche scientifique ! Idem pour cette article.
    A qui profite le crime ?

  9. Jason

    Je suis moi même nouveau vapoteur mais j'hésite à mettre ma vapote à la poubelle quand je lis tous ces articles... Je dois avouer que ça me fais peur. D'un côté on a des professionnels du secteur qui attestent qu'il n'y a rien de dangereux à l'intérieur de leurs produits https://www.kumulusvape.fr/content/112-composition-e-liquide-cigarette-electronique (normal ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied en disant le contraire) et d'un autre côté des études et des déclarations pessimistes de l'OMS... C'est dommage car cela fonctionne pour moi pour le moment, j'ai en effet arrêté de fumer mais si c'est nocif pour les vaisseaux sanguins ce n'est pas mieux....

  10. harry williams

    VRAI CURE SUR LE VIRUS HERPES SIMPLEX ET LE VIH
     Parfois, nous avons juste besoin d'essayer la phytothérapie pour voir par nous-mêmes. Je suis très heureux aujourd'hui que je n'écoute pas ce que les gens disent, sinon j'aurais été un homme mort maintenant. En 2014, j'ai été infecté par le virus HERPES SIMPLEX. Je me suis rendu dans de nombreux hôpitaux pour y guérir, mais il n'y avait pas de solution. Je me demandais comment obtenir une solution pour que mon corps soit en bonne santé. Un jour, j'étais au bureau en train de chercher où je pourrais aller pour trouver une solution. alors une dame me dit pourquoi je suis si triste et je lui ouvre tout en lui disant mon problème, elle m'a dit qu'elle pouvait m'aider, elle m'a présenté à un médecin qui utilise des médicaments à base de plantes pour soigner HERPES SIMPLEX VIRUS , Le VIH, le VPH et bien d’autres maladies et elle m’a donné son courrier électronique. Il m'a dit tout ce que je devais faire et m'a envoyé le médicament à base de plantes par messagerie et m'a également donné les instructions à suivre, ce que j'ai bien suivi. Avant de savoir ce qui se passait au bout de 3 semaines, le virus HERPES SIMPLEX qui était dans mon corps a disparu et a séché la cloque. Je suis allé à l'hôpital pour un test et c'était négatif. cet homme est réel et il est la solution au virus de l'herpès. Donc, si vous avez aussi le cœur brisé et que vous avez également besoin d'aide, vous pouvez également lui envoyer un courriel à l'adresse herbalcure12@gmail.com. (appelez ou whatsapp +2349036036397 d’après ce grand DR, il peut aussi guérir du VIH, de la SLA, du CANCER, du maux de froid, du VPH et du diabète

  11. Merci à http://www.hypnoprat34.com de m'avoir fait arrêter de fumer par l'hypnose.
    Aujourd'hui j'ai l'impression d'une liberté retrouvée !

  12. bernard

    la e-cigarette n’est en effet pas sans danger : la vapeur de la cigarette électronique contient des composés organiques volatils, dont des aldéhydes dangereux (formaldéhyde, acétaldéhyde) , certes moins que les goudrons de la cigarette au tabac, mais quand même..
    voir la prévention des risques des Composés Organiques Volatils (COV) , http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=274

Laisser un commentaire