Publicité

La Corée du Nord exhibe son missile hypersonique lors d'une exposition à Pyongyang

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La Corée du Nord exhibe son missile hypersonique lors d'une exposition à Pyongyang
Le missile hypersonique Hwasong-8 © KCNA via REUTERS
Publicité

La Corée du Nord serait en possession de missiles hypersoniques. Des observateurs ont aperçu ce qui semble être une arme hypersonique lors d’un événement lundi 12 octobre célébrant les capacités de défense du pays. Au même moment, Kim Jong-un, le leader nord-coréen, a affirmé qu'il allait construire une "armée invincible" pour se défendre contre les États-Unis.

Une déclaration qui a lieu lors de la démonstration “Self-Defense 2021” à Pyongyang. De plus, le dictateur a proclamé que la Corée du Nord "ne veut pas faire la guerre à qui que ce soit" mais le régime vise à "prévenir la guerre elle-même et à augmenter la dissuasion de la guerre pour la protection de la souveraineté nationale".

À lire aussi — La Corée du Nord tente le lancement de missile depuis un train

Lors de ce grand événement consacré à la défense, Kim Jong-un a passé en revue plusieurs systèmes de missiles, dont des missiles balistiques intercontinentaux théoriquement capables d'atteindre le territoire américain. Certaines armes ont été véritablement testées, tandis que d'autres n'ont été exposés que lors d'événements militaires.

Parmi les différents systèmes d'armes nord-coréens présentés lors de l'exposition, les experts ont identifié ce qui semble être le missile hypersonique que la Corée du Nord prétend avoir testé le mois dernier : le Hwasong-8.

Fin septembre, la Corée du Nord avait annoncé qu'elle avait procédé au tir d'essai d'un nouveau missile hypersonique. À l'époque, les médias de l'État dictatorial ont rendu compte de l'essai. Ces derniers avaient décrit cet engin sous la forme “d’un planeur hypersonique et détachable”. Il n'y avait qu'une seule photo de l'essai, et il s'agissait simplement d'une silhouette du missile.

L'exposition de lundi offraient plusieurs vues de la nouvelle arme.

"Cela ressemble au même planeur qu'ils ont testé le mois dernier", a confié à Insider Jeffrey Lewis, directeur du programme de non-prolifération nucléaire en Asie de l'Est à l'Institut Middlebury d'études internationales de Monterey. L’expert a aussi souligné que "nous pouvons maintenant voir sa forme plus clairement. Ce n'est pas un cône mais plutôt un corps ailé avec un fond plat".

Jeffrey Lewis ajoute que le concept semble similaire au DF-17 que la Chine a dévoilé en 2019 lors d'un défilé militaire marquant la fête nationale du pays.

Les missiles hypersoniques chinois Jason Lee / Reuters

Dans les deux cas, la conception de l'arme se compose d'un missile balistique transportant un planeur transporté par un camion lanceur de missiles.

À lire aussi — La Corée du Sud va développer son propre 'Dôme de fer' sur le modèle israélien

La fusée permet au véhicule hypersonique de prendre de la vitesse (au moins Mach 5) avant qu'il ne se détache, suivant une trajectoire imprévisible qui le rend plus difficile à intercepter lorsqu'il se dirige vers sa cible finale.

Désormais, il est clair que la Corée du Nord est désormais dans la compétition pour développer de nouveaux missiles hypersoniques. Une course qui normalement implique des pays puissants comme la Chine, la Russie et les États-Unis. Néanmoins, il est difficile de savoir où les ingénieurs nord-coréens en sont dans le processus de développement de ce type d’engin.

Ankit Panda, expert de la Corée du Nord, a expliqué à Insider que "cela ressemble certainement à ce que l'on attendrait d'un planeur hypersonique théorique." Mais, a-t-il ajouté, "cela ne nous dit pas grand-chose sur les matériaux dont il est fait ou sur ses performances aérodynamiques réelles."

Les responsables militaires sud-coréens ont déclaré après le test de missile du mois dernier qu'"il semble être à un stade précoce de développement qui nécessiterait un temps considérable avant un déploiement réel."

Selon Ankit Panda, si la technologie des armes exposées est digne d'intérêt, "l'image la plus importante est que cet événement était une célébration à grande échelle des scientifiques et des techniciens de la Corée du Nord, au moment où la nouvelle campagne de modernisation militaire démarre."

"Kim Jong-un essaie de s'assurer que cette communauté a un moral à toute épreuve, en particulier alors que la situation économique générale du pays semble assez désastreuse."

Version originale : Ryan Pickrell / Insider

À lire aussi — Comment une guerre dans la péninsule coréenne pourrait virer en un affrontement naval

Découvrir plus d'articles sur :