La FDJ va lever plus d'1 Md€, voici les plus grosses introductions à la Bourse de Paris depuis l'an 2000

Jeux de grattage la Française des jeux. Soudan-Alpaca/ANDBZ/Abaca

Vous pouvez acheter des actions de la Française des Jeux (FDJ), dans le cadre de la privatisation de l'entreprise, jusqu'à 20 heures ce mardi 19 novembre. Mais on sait d'ores et déjà que l'introduction de la FDJ à la Bourse de Paris constituera l'une des plus importantes levées de fonds de ces dernières années. Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a annoncé dimanche que l'opérateur public spécialisé dans les jeux d'argent et de hasard avait levé plus d'un milliard d'euros, un montant supérieur au 963 millions d'euros récoltés par Verallia lors de son entrée en Bourse en novembre 2017.

Au total, le gouvernement pourrait tirer jusqu'à 2 milliards d'euros de cette privatisation, via la cession d'un nombre maximal de 99 320 000 actions. Par rapport au 25 milliards de dollars (22,6 milliards d'euros) attendus par la compagnie pétrolière saoudienne Aramco, grâce à l'introduction en Bourse (IPO) de seulement 1,5% de son capital, ce montant semble dérisoire. Mais si la FDJ parvient effectivement à lever 2 milliards d'euros, elle entrerait dans le top 10 des plus importantes IPO à Paris depuis l'an 2000.

Voici les 18 plus grosses introductions en Bourse sur le marché parisien depuis cette date, selon les données fournies par Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris. Chacune des entreprises concernées est parvenue à récolter au minimum 1 milliard d'euros lors de ces opérations :

18. JC Decaux — 1 Md€

Date de l'IPO : 21 juin 2001.

17. Rexel — 1,06 Md€

Date de l'IPO : 4 avril 2007.

16. Bureau Veritas — 1,08 Md€

Date de l'IPO : 23 octobre 2007.

L'entreprise Bureaux Veritas, spécialisée dans la certification, l'évaluation de conformité et le conseil aux entreprises existe depuis 1828.

15. ALD Automotive — 1,16 Md€

Bâtiment d'ALD en Espagne. Wikimedia Commons/Eolocom

Date de l'IPO : 16 juin 2017.

ALD Automotive est une filiale du groupe Société générale spécialisée dans la location longue durée de véhicules et la gestion de parc automobile.

14. Snecma — 1,16 Md€

Date de l'IPO : 17 juin 2004.

En 2005, Snecma, spécialisé dans les moteurs d'avions, a fusionné avec Sagem pour donner naissance au groupe Safran. 

13. ADP (Aéroports de Paris) — 1,19 Md€

Gare de l'aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV, dans l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Flickr/Clem

Date de l'IPO : 15 juin 2006.

12. Autoroutes Paris-Rhin-Rhône — 1,21 Md€

Date de l'IPO : 24 novembre 2004.

Les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR) ont été privatisés en février 2006 — avec un consortium composé d'Eiffage et Macquarie à son capital — puis ont été sortis de la cote fin 2012.

11. PagesJaunes — 1,25 Md€

Date de l'IPO : 7 juillet 2004.

Cédé en 2006 par France Télécom, PagesJaunes est rebaptisé Solocal Group en 2013 et propose aujourd'hui notamment des services numériques (publicité, marketing digital...) aux entreprises locales, alors que l'édition d'annuaires imprimés constituait son activité historique.

10. Amundi — 1,50 Md€

Date de l'IPO : 11 novembre 2015.

9. Wanadoo — 1,92 Md€

Le premier logo de Wanadoo. Wikimedia Commons/Philippe Dewost

Date de l'IPO : 18 juillet 2000.

Wanadoo était un fournisseur d'accès à internet dont les activités ont été cédées ou intégrées sous la marque Orange du groupe France Télécom, dont il était une filiale. Lors de son introduction en Bourse, Wanadoo tirait une grande part de ses revenus de l'annuaire Pages Jaunes. 

8. EADS — 2,31 Mds€

Date de l'IPO : 10 juillet 2000.

EADS (European Aeronautic Defence and Space company) est devenu Airbus Group en janvier 2014. 

7. Vivendi Environnement — 2,36 Mds€

Date de l'IPO : 20 juillet 2000. 

Vivendi s'est progressivement désengagé de sa branche "Vivendi Environnement"— renommé Veolia Environnement en 2003 puis Veolia en 2005 — jusqu'à s'en séparer complètement en 2006. Veolia voit ses activités recentrées sur l'eau, la gestion des déchets et les services aux collectivités.

6. Autoroutes du Sud — 2,43 Mds€

Date de l'IPO : 27 mars 2002. 

En 2006, l'Etat français a cédé la totalité de ses actions d'Autoroutes du Sud de la France (ASF) à Vinci Autoroutes, qui détient aujourd'hui l'intégralité du capital de la société. 

5. Crédit Agricole — 2,49 Mds€

La siège social du Crédit Agricole à Montrouge, près de Paris, en avril 2016. Wikimedia Commons

Date de l'IPO : 14 décembre 2001.

4. Gaz de France — 3,48 Mds€

Date de l'IPO : 7 juillet 2005.

En juillet 2008, Gaz de France a fusionné avec Suez pour devenir GDF Suez. Le groupe a ensuite été renommé Engie en 2015. 

3. Natixis — 4,22 Mds€

Date de l'IPO : 6 décembre 2006. 

2. Orange — 6,92 Mds€

Stand Orange au Mobile world congress 2018. Orange

Date de l'IPO : 13 février 2001. 

France Télécom a été rebaptisé Orange en juillet 2013.

1. EDF — 7 Mds€

Date de l'IPO : 18 novembre 2005. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Est-ce une bonne idée d'acheter des actions de la Française des jeux bientôt privatisée ?

VIDEO: Le train miniature sous-terrain qui traversait Londres pour livrer le courrier a ouvert au public — on l’a testé pour vous