Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La fortune de Jeff Bezos bat un nouveau record en dépassant les 200 Mds$

La fortune de Jeff Bezos bat un nouveau record en dépassant les 200 Mds$
Jeff Bezos. © David Ryder/Getty

La fortune de Jeff Bezos, le PDG milliardaire d'Amazon et la personne la plus riche du monde, dépasse désormais les 200 milliards de dollars, ont rapporté Forbes et Bloomberg. Forbes a estimé que la fortune de Jeff Bezos valait 204,6 milliards de dollars à la fermeture des marchés mercredi 26 août, tandis que Bloomberg a évalué sa fortune à 202 milliards de dollars. C'est un niveau qui n'a jamais été atteint auparavant, même en tenant compte de l'inflation.

Le cofondateur de Microsoft, Bill Gates, deuxième personne la plus riche du monde avec une fortune estimée à 116,1 milliards de dollars, est maintenant loin derrière Jeff Bezos, avec 88,5 milliards de dollars d'écart. La fortune de 100 milliards de dollars de Bill Gates au plus fort du boom de la bulle Internet en 1999 vaudrait encore 158 milliards en dollars d'aujourd'hui, soit à peine les trois quarts de la fortune actuelle de Jeff Bezos, selon Forbes.

La fortune de Jeff Bezos est également équivalente à 1% du produit intérieur brut américain, qui s'élevait à 21 600 milliards de dollars au premier trimestre 2020 mais est tombé à 19 400 milliards de dollars au dernier trimestre, selon le Département américain du commerce.

Jeff Bezos a profité de la pandémie de Covid-19

Amazon a connu une forte augmentation des ventes en ligne pendant la pandémie de Covid-19, les gens se tournant vers les achats en ligne à domicile, ce qui a fait grimper en flèche la capitalisation boursière de l'entreprise. Elle est maintenant évaluée à 1 700 milliards de dollars.

Au dernier trimestre, Amazon a dépassé les attentes de Wall Street, en déclarant un bénéfice net de 5,2 milliards de dollars, même après avoir annoncé aux investisseurs que l'entreprise allait consacrer la totalité des 4 milliards de dollars qu'elle prévoyait de gagner ce trimestre à des fonds d'aide et de lutte contre le Covid-19.

En conséquence, Jeff Bezos a vu sa fortune presque doubler pendant la pandémie : elle a fait un bond de 97 milliards de dollars par rapport au plus bas de la pandémie début mars, selon Bloomberg.

La majeure partie de la richesse de Jeff Bezos provient de ses actions Amazon, dans lesquelles il détient une participation de 11 %, selon les dossiers 2020 de la SEC cités par Bloomberg. Il est également propriétaire du Washington Post et de la société d'exploration spatiale Blue Origin, qui est en concurrence avec SpaceX d'Elon Musk.

Les inégalités se creusent entre les ultra-riches et le reste des Américains

Jeff Bezos, Elon Musk, Bill Gates et une poignée d'Américains ultra-riches ont connu des gains financiers extraordinaires pendant la pandémie, alors qu'environ 10 % des Américains sont toujours sans emploi.

Un rapport publié la semaine dernière par l'Institute for Policy Studies (IPS) a révélé que Jeff Bezos a été le plus grand bénéficiaire de la pandémie en termes d'augmentation de sa fortune depuis la mi-mars, tandis qu'Elon Musk a réalisé le plus grand pourcentage de gains financiers avec une augmentation de 228%, faisant grimper sa fortune personnelle de 24,6 milliards de dollars avant la pandémie à 73,1 milliards de dollars au 13 août.

Le rapport, qui analyse la croissance de la fortune des douze Américains les plus riches au cours des derniers mois, s'appuie sur des données antérieures au 13 août, ce qui signifie qu'il n'a même pas pris en compte les gains les plus récents. La fortune d'Elon Musk, par exemple, a encore augmenté de 8 milliards de dollars en un seul jour, peu après la publication du rapport d'IPS, alors que l'action de Tesla a atteint un sommet historique, et a dépassé les 100 milliards de dollars mercredi, selon Bloomberg.

En comparaison, la richesse moyenne des ménages américains a chuté de 5,6 % au cours du premier trimestre, la plus forte baisse enregistrée depuis les années 1950, et plus de la moitié des foyers américains ont perdu des revenus cette année.

Les inégalités de richesse et de revenus aux États-Unis avaient déjà atteint des niveaux records avant la pandémie. Mais, signe que les retombées économiques du coronavirus ont encore plus concentré la richesse au sommet, des données de la Réserve fédérale américaine montrent que les 1% des Américains les plus riches ont vu leur part de la richesse globale des États-Unis passer de 29,3% à 27,8% au cours du premier trimestre 2020, alors même que ceux tout en haut de l'échelle ont connu des gains massifs.

Ces gains sont notamment revenus aux dirigeants, aux fondateurs et aux premiers investisseurs des plus grandes entreprises technologiques américaines, qui ont dépassé les attentes de Wall Street au cours du dernier trimestre. Sur les douze Américains les plus riches inclus dans l'analyse d'IPS, huit sont issus du secteur de la tech.

Version originale : Katie Canales et Tyler Sonnemaker/Business Insider.

A lire aussi — Pourquoi Jeff Bezos vend plus de 1 Md$ d'actions Amazon chaque année

Découvrir plus d'articles sur :