Publicité

La Grèce abrite des îles 'sans Covid' — voici les plus belles à visiter

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La Grèce abrite des îles 'sans Covid' — voici les plus belles à visiter
La petite île grecque de Kastellórizo (environ 500 habitants) fut la première à vacciner tous ses habitants. © Chris Vlachos/Wikimedia Commons
Publicité

Tous les moyens sont bons pour attirer les visiteur étrangers. Plus encore dans les pays qui dépendent largement du tourisme, comme la Grèce, où les fermetures de frontières dues à la pandémie accentuent les difficultés économiques. Certains d'entre eux ont créé de nouveaux visas pour les télétravailleurs.

La République hellénique parie, elle, sur la vaccination massive d'habitants d'îles entières en mer Egée et Ionienne, destinées à recevoir l'appellation "Covid free", locomotives du programme "Opération Liberté". Objectif : faire revenir les touristes à la mi-mai en leur garantissant un mur d'immunité au Covid-19 grâce à la vaccination de l'entièreté des populations insulaires. Selon les autorités grecques, tous les habitants majeurs des îles de moins de 1 000 habitants ont déjà été vaccinés.

Business Insider France en a sélectionné 10 où il sera possible de séjourner sans risques cet été :

À lire aussi — Cette carte récapitule les restrictions sanitaires pays par pays pour voyager cet été

Elafónisos, au sud du Péloponnèse

La célèbre plage de Simos, au sud de l'île, compte environ un millier d'habitants pour une superficie de 18 km². Dnalor 01/Wikimedia Commons

Elafónisos, dans le golfe de Laconie, est encore peu connue des touristes étrangers. Ses plages de sable fin — dont celle de Simos, la plus grandiose, accessibles par des sentiers de forêt, font pourtant partie des plus belles de la région.

Un ferry pour Elafónisos part du port de Pounta, à Vigklafia.

Kastelorizo, dans l'archipel du Dodécanèse, à l’extrémité orientale de la Grèce, en face de la Turquie

Le port de Kastelorizo, une île de 9 km² pour environ 500 habitants. Chris Vlachos/Wikimedia Commons

Kastelorizo est la plus grande d'un complexe de quatorze îles rocheuses. Le seul village, constitué de maisons d'architecture néoclassique plantées face à la Turquie, arbore l'un des plus beau port des îles grecques. Il est plus facile de s'y baigner que sur le reste de l'île, où la côte est rocheuse.

Le plus simple pour rejoindre l'île est de s'y rendre en ferry depuis Rhodes. La traversée quotidienne dure 3h40. Si vous êtes en Turquie, la traversée au départ de la ville de Kas ne dure que 15 minutes.

Folégandros, dans les Cyclades

Le village de Chora sur l'île de Folégandros, où vivent moins de 1 000 habitants (32,38 km²). Frente/Wikimedia Commons

Folégandros abonde en criques sauvages nichées au pieds de falaises. Le soir, vous pourrez flâner à travers les ruelles bordées de maisons blanches et bleues de Chora, le village principal de l'île.

Il faut compter une dizaine d’heures de ferry pour se rendre sur l'île depuis Le Pirée. Pour les plus impatients, entre 4 et 6 heures en speed-boat suffisent.

Nisyros, une petite île-volcan du Dodécanèse

Une image satellite de l'île volcanique de Nisyros (41,4 km² pour environ 1 000 habitants). NASA/GSFC/METI/ERSDAC/JAROS/Wikimedia Commons

Nisyros n'est pas l'île grecque la plus pourvue en infrastructures touristiques. Elle a pourtant beaucoup à offrir aux estivants : plaine volcanique, sources thermales, plages de sable noir, villages traditionnels...

Le plus simple pour visiter Nisyros consiste à prendre un ferry au départ de Rhodes. La traversée dure 2h45.

Le chapelet d'îles de Koufonissia, dans les petites Cyclades

Le chapelet comprend cinq petites îles, dont Epano Koufonissi, au nord, où vivent presque tous ses habitants (environ 300). Yanni Haviaras/Wikimedia Commons

Ce qu'il y a de remarquable à Koufonissia, ce sont surtout ses plages. Malgré la petite taille de d'Epano Koufonissi, l'île principale de l'archipel, plusieurs bars et restaurants à l'ambiance bohème permettent aux touristes de ne pas s'ennuyer le soir.

Des ferry vous permettront de rallier l'archipel de Koufonissia depuis depuis Le Pirée (4h55). Il est également possible de s'y rendre depuis les îles de Santorin (1h45) ou Mikonos (1h30).

À lire aussi — Ces destinations étrangères où pourront voyager les touristes français vaccinés cet été

Othoni, dans le canal d'Otrante, au nord-ouest de Corfou

La plage Aspri ammos, à Othoni (10 km² pour environ 400 habitants) Katechis303/Wikimedia Commons

Bien moins touristique, Othoni est l'île parfaite pour échapper à l'effervescence de Corfou. C'est une île verte et montagneuse où, selon la mythologie grecque, Calypso aurait gardé Ulysse en captivité pendant sept ans.

Un ferry rallie tous les jours Othoni depuis le village Agios Stefanos, sur l'île de Corfou.

Donoussa, dans les petites Cyclades

Le port de Donoussa, qui compte moins de 200 habitants permanents pour 13,65 km². Av-fuzzy/Wikimedia Commons.

Donoussa est une île rocheuse dans les petites Cyclades. Ses petits villages typiques et ses innombrables plages où règne le calme en font l'une des destinations favorites des touristes locaux.

Il faut 6h45 de ferry pour atteindre Donoussa depuis Le Pirée. Ou 1h depuis Naxos, la plus grande des îles des Cyclades.

Kimolos, dans le sud-ouest de l'archipel des Cyclades

D'une superficie de 35 km², l'île de Kimolos compte moins de 1 000 habitants. Amalia1984/Wikimedia Commons

C'est une version plus petite — et bien moins touristique — de sa voisine Milos. Avec Poliego, les trois îles ne faisaient qu'une avant que le volcan explose. Kimolos ne compte qu'un seul village, Chorio, perché sur les hauteurs. Les plages de l'île sont magnifiques et variées : galets, sable blanc, grottes...

Deux ferry par jour partent vers Kimolos depuis Le Pirée. La traversée dure six heures.

Depuis l'île de Milos, la traversée ne prend que 20 minutes.

Iraklia, dans l'archipel des petites Cyclades

Des vestiges de villages et de tombeaux antiques sont encore debout à Iraklia (moins de 200 habitants pour 18,08 km²). Porouclas/Wikimedia Commons

Pas d'hôtels tape-à-l'œil ou de bars bruyants proches de la plage à Iraklia. C'est sans doute la moins touristiques des îles des petites Cyclades... et la plus tranquille. Agios Georgios, le port de l'île, et le petit village de Chora, distants de 5 kilomètres, se partagent les habitants.

Il faut 8h pour rejoindre Iraklia en ferry depuis Le Pirée, et une 1h seulement depuis l'île de Naxos.

L'île ionienne de Méganisi

Un pêcheur de l'île de Méganisi (environ 1 000 habitants pour 19,85 km²). Ian Muirhead/Wikimedia Commons

Méganisi, l'une des îles grecques les moins connues, offre un paysage de collines vertes jonchées de villages typiques qui mènent à dеs plаgеs rосhеusеs.

Comptez 30 minutes de bateau pour vous rendre à Méganisi depuis Nydri, sur l'île ionienne de Leucade, accessible par la route.

Pour se rendre en Grèce, les visiteurs doivent disposer d'un certificat de vaccination ou d'un test négatif de dépistage du coronavirus de moins de 72 heures.

À lire aussi — Vacances d'été : 16 destinations européennes accessibles directement en train depuis la France

Découvrir plus d'articles sur :