La grève des cheminots a déjà entraîné 'près de 600 M€' de manque à gagner pour la SNCF

Train SNCF à quai gare Montparnasse, à Paris. Business Insider France/Elisabeth Hu

La facture s'alourdit pour la SNCF. La grève des cheminots contre la réforme des retraites, qui perturbe fortement le trafic ferroviaire depuis le 5 décembre 2019, a déjà occasionné un manque à gagner de plus de 600 millions d'euros pour l'entreprise publique, a indiqué son patron Jean-Pierre Farandou dans ses voeux aux cheminots lundi 6 janvier. "Nous avons perdu près de 600 millions d'euros, sans compter les dédommagements pour les voyageurs de la vie quotidienne et les chargeurs qui vont quitter le ferroviaire pour repasser à la route", a déclaré le président de la SNCF dans une vidéo diffusée en interne.

Le 24 décembre, il avait précisé dans un entretien au Monde que la grève avait déjà engrangé 400 millions d'euros de chiffre d'affaires en moins "au bout de vingt jours". "Les comptes 2019 seront fortement impactés", d'autant plus "qu'on n'est pas encore au bout du décompte des conséquences économiques", avait-il alors prévenu. En 2018, la SNCF avait réalisé un chiffre d'affaires de 33,3 milliards d'euros. Le manque à gagner de la grève perlée au printemps de l'année dernière, contre la réforme ferroviaire, avait alors été estimé à près de 900 millions d'euros. 

Plus d'un tiers des contrôleurs en grève

Après la pause des fêtes de fin d'année, les discussions entre le gouvernement et les partenaires sociaux doivent reprendre mardi 7 janvier. En attendant, la mobilisation continue contre la réforme des retraites. Deux journées de manifestations interprofessionnelles sont prévues jeudi 9 et samedi 11 janvier, à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, CFE-CGC, Solidaires et FSU.

Ce lundi matin, au 33e jour consécutif de grève, le taux de grévistes à la SNCF restait stable, à 6,3%. Mais la direction de l'entreprise a précisé que plus d'un tiers des conducteurs étaient en grève — 36,5% contre 31,2% vendredi. En outre, 19,1% des contrôleurs et 10,7% des aiguilleurs grossissent le contingent des grévistes, dont le taux est tombé à son plus bas niveau vendredi dernier, à 6,2% contre 55,6% le premier jour du mouvement, le 5 décembre. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : SNCF, Vinted, Fnac... Les pires entreprises de l'année pour les clients, selon 60 millions de consommateurs

VIDEO: Voici la seule et unique bonne manière de remonter ses manches de chemise