Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La Halle devrait être placée en redressement judiciaire, des offres de reprise sur la table

La Halle devrait être placée en redressement judiciaire, des offres de reprise sur la table
Magasin La Halle au centre commercial de la Giroderie à Rambouillet (Yvelines). © Wikimedia Commons/Lionel Allorge

Ce n'est pas une surprise, mais La Halle devrait bien être placée en redressement judiciaire. Son propriétaire, le groupe Vivarte, devrait demander le placement en redressement judiciaire dans les jours qui viennent, selon l'AFP. L'enseigne de vêtements, de chaussures et d'accessoires est en difficulté depuis plusieurs années, une situation compliquée qui a été aggravée avec la crise sanitaire et la fermeture des points de vente pendant huit semaines.

Le groupe Vivarte, propriétaire également des magasins Minelli et Caroll, qui ne sont pas concernés par cette décision, a confirmé avoir reçu sept offres de reprise pour La Halle. De son côté, l'intersyndicale de l'enseigne, dans un communiqué publié à la suite d'un CSE ce mardi 26 mai, indique que "cinq repreneurs ont déposé leurs candidatures au Tribunal de commerce de Paris". Toujours selon ce même communiqué, le "candidat principal" serait le groupe Beaumanoir "intéressé uniquement par environ 300 magasins". Les groupes Chausséa, Gémo, Besson et Côte d'Amour seraient également intéressés pour reprendre tout ou une partie de l'enseigne.

À lire aussi — La piste du rachat de Conforama par son concurrent But se précise

La mise en place d'une procédure de sauvegarde le 21 avril dernier pour une durée de six mois n'a pas permis à La Halle de sortir la tête de l'eau. L'objectif était dans un premier temps de pouvoir étaler le paiement de certaines créances et de suspendre le règlement des loyers pour se réorganiser. L'enseigne compte à date environ 850 magasins et 5 400 salariés. La casse sociale risque donc d'être importante. "À ce stade 3 915 personnes sur 5 391, soit 60 %" devraient être reprises selon le PDG de Vivarte, Patrick Puy, lors d'une conférence de presse téléphonique relayée notamment par BFM. Des chiffres qui devraient être tirés au clair dans les jours qui viennent.

Crédit photo : Wikimedia Commons/Lionel Allorge/CC

À lire aussi — Conforama, André, La Halle... Voici les enseignes qui pourraient ne pas survivre à la crise

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :