La justice américaine enquête sur l'IPO de Snap pour savoir si l'entreprise a trompé ses actionnaires sur la réalité de la menace représentée par Instagram

Snapchat est soupçonnée de ne pas avoir donné toutes les informations sur la menace représentée par Instagram. YouTube/Snapchat

Le département américain de la Justice (DoJ) et la Securities and Exchange Commission (SEC) exigent de Snap qu'il leur transmette des informations relatives à son introduction en Bourse (IPO) en mars 2017, a déclaré à Reuters le propriétaire de la messagerie Snapchat.

Dans un communiqué, Snap dit avoir répondu favorablement aux injonctions du gouvernement et à d'autres demandes d'informations.

Ces investigations au niveau fédéral contre le réseau social, jamais rapportées jusqu'ici, font suite à une action en justice intentée par des actionnaires accusant Snap d'avoir induit le public en erreur sur la manière dont la concurrence d'Instagram, l'appli de partage de photos de Facebook, avait affecté sa croissance.

Dans son prospectus d'IPO, Snap avait prévenu que la nouvelle fonctionnalité de publication éphémère d'Instagram, baptisée Stories, copiait l'un des éléments essentiels de Snapchat et "pouvait être directement concurrentielle".

Les investisseurs estiment que Snap a minimisé le risque, ajoutant que la société aurait dû attribuer le ralentissement de la croissance du nombre d'utilisateurs fin 2016 à Instagram.

"Bien que nous n'ayons pas une visibilité complète sur ces investigations, nous pensons que le DoJ se concentrera probablement sur les informations divulguées lors de l'IPO concernant la concurrence d'Instagram", a déclaré l'entreprise tech dirigée par Evan Spiegel à Reuters.

La croissance du nombre d'utilisateurs de Snapchat est jugée décevante depuis l'introduction en Bourse de Snap pour 3,4 milliards de dollars (environ trois milliards d'euros).

L'action, introduite à 17 dollars en 2017, n'a cessé de baisser et a fini mardi en repli à 6,71 dollars, en dépit d'une croissance du chiffre d'affaires supérieure aux attentes et d'une perte en repli.

Snap juge l'action en justice "sans fondement" et a déclaré que les informations communiquées en amont de son introduction en Bourse étaient "précises et complètes".

Snapchat, qui revendiquait 158 ​​millions d'utilisateurs quotidiens avant son IPO, a atteint 191 millions d'usagers par jour au premier trimestre 2018. Mais ce nombre est tombé à 186 millions au troisième trimestre.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : GRAPHIQUE DU JOUR: Instagram est encore loin de dépasser Snapchat chez les adolescents français

VIDEO: On a testé pour vous le premier fast-food américain qui ne nécessite aucune interaction humaine