Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La justice américaine soupçonne Publicis et ses concurrents d’avoir manipulé des appels d’offres

La justice américaine soupçonne Publicis et ses concurrents d’avoir manipulé des appels d’offres
© Wikimedia Commons/World Economic Forum

Les principaux groupes publicitaires mondiaux, dont le Français Publics, sont dans le collimateur de la justice américaine.

Le Wall Street Journal indique que le département américain de la Justice mène une enquête dans le secteur sur des soupçons de favoritisme concernant des contrats avec des annonceurs.

Le quotidien financier américain, qui cite des sources proches du dossier, précise ainsi dans son article qu'il s'agit de déterminer si des agences publicitaires aux Etats-Unis ont manipulé des procédures d'appel d'offres pour favoriser certaines de leurs filiales au détriment de sociétés indépendantes, "en obligeant ces dernières à augmenter leurs prix".

Selon l'intermédiaire Liberum, cet article renforce le sentiment négatif sur le secteur outre Atlantique depuis un rapport de l'association américaine des annonceurs (ANA) cette année qui s'interrogeait sur la transparence du marché des médias.

Résultat immédiat, le français Publicis et son concurrent WPP figuraient parmi les plus fortes baisses sur les marchés européens mercredi matin.

REUTERS/Stefan Wermuth

Vers 11h20, Publicis reculait de 1,96 % et Havas de 0,36% au CAC 40 tandis que WPP cédait 2,07%, plus net repli de l'indice paneuropéen EuroFirst 300.

Le secteur des médias accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe avec une perte de 0,83%.

Omnicom et IPG avaient perdu respectivement 2,08% et 3,04% mardi à Wall Street.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :