Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La justice valide le retrait de Mediapro, qui va cesser de diffuser la Ligue 1 et la Ligue 2

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La justice valide le retrait de Mediapro, qui va cesser de diffuser la Ligue 1 et la Ligue 2
La chaîne Téléfoot va cesser d'émettre dans les prochaines semaines. © Aurelien Meunier/PSG via Getty Images

L'aventure Mediapro dans le football français est bel et bien terminée. Ce mardi 22 décembre, le tribunal de commerce de Nanterre a validé le retrait de l'entreprise espagnole, indique son avocat à l'AFP. La Ligue de football professionnel récupère donc ses droits et va pouvoir trouver un autre diffuseur pour la majorité des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2. Selon les termes négociés, Mediapro accepte de verser une indemnité de 100 millions d'euros au total et surtout de restituer les droits en sa possession pour la période 2020-2024.

Une ère d'incertitude va donc s'ouvrir, avec, pour plusieurs jours voire plusieurs semaines, 80% des rencontres de Ligue 1 et de la Ligue 2 en suspens, d'ici à ce qu'un nouvel acteur récupère les droits. Rien n'a filtré sur la manière dont la Ligue s'adressera aux repreneurs potentiels mais plusieurs sources ayant connaissance du dossier indiquent qu'une négociation de gré à gré est possible, sans forcément passer par un appel d'offres.

Téléfoot va encore émettre quelques semaines

D'ici là, pour éviter la catastrophe de "l'écran noir" avec des matches non-diffusés, Mediapro s'est engagé à maintenir sa chaîne Téléfoot en fonction jusqu'à la réattribution des droits TV, avec une date butoir fixée au 31 janvier 2021.

Si plusieurs noms circulent, Canal+ apparaît favori : la chaîne cryptée, alliée à la chaîne spécialisée beIN Sports, semble en position de force pour négocier et obtenir les droits à un prix nettement inférieur au 1,2 milliard d'euros annuels obtenus lors de l'appel d'offres de 2018. Pour l'intégralité de la Ligue 1, une offre potentielle à moins de 600 millions d'euros fixes par an, plus une centaine de millions en part variable, a été évoquée selon plusieurs sources.

Si la Ligue ne parvient pas à attirer d'autres acteurs (Amazon, DAZN...), les clubs, très dépendants des droits TV, peuvent s'attendre à plusieurs centaines de millions d'euros de décote. Ce qui risque de contraindre les plus fragiles d'entre eux à des baisses de salaires ou à des réductions d'effectif drastiques. Pour le foot français, la crise risque de durer.

A lire aussi — Les 7 clubs de football qui ont dépensé le plus d'argent pour s'offrir leurs joueurs

Découvrir plus d'articles sur :