Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La ligne téléphonique contre les fraudes électorales créée par Trump est submergée de canulars

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La ligne téléphonique contre les fraudes électorales créée par Trump est submergée de canulars
Donald Trump lors d'un discours au QG de sa campagne électorale à Arlington en Virginie, le 3 novembre. © SAUL LOEB/AFP via Getty Images

Depuis la semaine dernière, le personnel de la ligne téléphonique mise en place par l'équipe de campagne de Donald Trump pour permettre aux Américains de signaler des incidents de fraude électorale répond à des centaines d'appels par jour, a rapporté la chaîne de télévision américaine ABC News. Mais au lieu d'enregistrer des tonnes de témoignages appuyant les allégations de fraude électorale du président sortant, la plateforme reçoit en majorité des canulars téléphoniques. Leurs auteurs se moqueraient de la défaite du président avant de raccrocher, selon ABC News.

Donald Trump refuse toujours d'admettre son échec alors que de nombreuses chaînes d'information, dont la conservatrice Fox News qui penche habituellement en sa faveur, ont reconnu Joe Biden comme grand vainqueur de l'élection samedi. Les projections montraient que le candidat démocrate a également remporté la majorité des voix en Pennsylvanie, un État clé. La plateforme de signalement des fraudes électorales a été mise en place la semaine dernière à Arlington en Virginie, siège de la campagne de Donald Trump, alors que le décompte des votes éloignait la victoire du candidat républicain, et que ce dernier avançait sans preuve que des millions de bulletins en faveur de Joe Biden n'étaient pas valides.

A lire aussi- Joe Biden remporte l'élection présidentielle américaine et bat Donald Trump — la carte des résultats

Selon ABC, le camp de Donald Trump est partagé sur la manière de réagir à sa défaite. Certains de ses conseillers estiment que les recours en justice lancés par l'équipe de campagne du président sont voués à l'échec, tandis que d'autres les soutiennent.

Samedi, l'avocat personnel de Donald Trump, Rudy Giuliani, a tenu une conférence de presse sur le parking d'une entreprise d'aménagement paysagiste en banlieue de Philadelphie, suite à un malentendu lors de la réservation du lieu. Pendant l'événement, Rudy Giuliani, à la tête des contestations judiciaires, a répété les allégations du candidat Républicain selon lesquelles l'élection serait entachée de fraude électorale généralisée. L'équipe de campagne de Donald Trump n'a jusqu'à présent pas fourni de preuves suffisantes pour justifier cette affirmation.

Plus tard dans la journée, l'équipe de campagne du président a publié un communiqué dans lequel Donald Trump insistait sur le fait que l'élection n'était pas terminée, quelques heures avant que le président élu Joe Biden n'appelle à l'unité nationale dans son discours de victoire.

Selon des sources proches de Donald Trump, il est peu probable que le président admette un jour formellement sa défaite, même si certains de ses collaborateurs tenteraient d'aborder le sujet avec lui.

Version originale: Tom Porter/Business Insider

A lire aussi- Le journaliste de CNN Anderson Cooper compare Trump à "une tortue obèse sur le dos"

Découvrir plus d'articles sur :