Publicité

Les panneaux de direction vont-ils être supprimés à Paris ?

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les panneaux seraient devenus "obsolètes" avec l'avènement des applications comme Google Maps. © Pixabay
Publicité

Confusion au sein de la mairie de Paris. Ce vendredi 8 octobre, nos confrères de France Bleu rapportent que la mairie de Paris va enlever les panneaux de direction, notamment ceux indiquant les monuments et lieux important de la capitale. Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, déclarait que "ça correspondait à un besoin il y a 20 ou 30 ans", et que les applications comme Google Maps, Citymapper ou les GPS dans les automobiles avaient rendu ces grands mats totalement "obsolètes".

Une première opération de démontage a d'ailleurs eu lieu, ce jeudi 7 octobre, rue de Lyon, dans le 12e arrondissement. Caroline Grandjean, la directrice de la voirie et des déplacements avait expliqué à France Bleu qu'ils "gênent la progression des fauteuils roulants, des poussettes et des personnes".

À lire aussi — Les 10 villes les plus chères au monde

Pourtant, quelques heures plus tard, la maire de Paris a nié un quelconque plan de suppression des panneaux au micro de la radio publique. "Je ne suis vraiment pas au courant de l’enlèvement. S’ils sont retirés, c’est surement pour être remplacés, on a besoin d’avoir des mâts. Après, il y a trop de signalisation qui nuit à la signalisation, donc on nettoie un peu, oui. Après beaucoup de choses se disent et ne sont pas tout à fait justes", a déclaré Anne Hidalgo.

Sur les réseaux, Emmanuel Grégoire est lui revenu sur ses propos et a indiqué qu'il y avait une incompréhension. Le premier adjoint à la maire assure que seuls les panneaux obsolètes ont vocations à être retirés. On ne sait pas combien seront retirés ou remplacés sur les 1 800 répertoriés à Paris.

La possible suppression des panneaux commençaient déjà à agacer les automobilistes sur les réseaux, régulièrement hostiles aux mesures prises par la maire socialiste. Les piétons et les cyclistes sont les premiers à profiter du grand plan de réorganisation urbaine mené par Anne Hidalgo. Les cyclistes auront d'ailleurs droit à de nouveaux panneaux, dédiés aux nouvelles pistes cyclables puisque la mairie prévoit d'en installer sur les "coronapistes" avec une signalisation durables, avenue de l'Opéra ou de la République par exemple.

Cet article a été modifié le vendredi 8 octobre à 17h15 pour ajouter les déclarations d'Anne Hidalgo et le tweet d'Emmanuel Grégoire.

À lire aussi — Voici à quoi ressemblait un trajet en métro à Paris dans les années 1950

Découvrir plus d'articles sur :