Le télescope spatial TESS (pour "Transiting Exoplanet Survey Satellite") de la NASA a découvert trois nouvelles exoplanètes dont une super-Terre rocheuse et deux mini-Neptunes glaciales, qui orbitent une étoile située à 73 années-lumière dans la constellation sud de Pictor, rapporte la NASA, lundi 29 juillet 2019. On appelle "super-Terre" une exoplanète ayant une masse comprise entre celle de la Terre et celle d'une planète géante. L'une des mini-Neptune — chacune fait la moitié de la taille de Neptune — se trouve dans la zone habitable de l'étoile — où les planètes peuvent réunir des conditions propices à la vie. 

L'étoile, appelée TOI 270 ("Tess Object of Interest"), est environ 40% plus petite que notre Soleil en taille et en masse et sa température de surface un tiers plus froide que celle de notre Soleil. "Ce système est exactement ce pour quoi TESS a été conçu : trouver de petites planètes tempérées qui passent, ou transitent, devant une étoile hôte inactive, sans activité stellaire excessive", a déclaré Maximilian Günther, chercheur principal de l'étude publiée dans Nature Astronomy et post-doctorant à l'Institut Kavli pour la recherche en astrophysique et en espace du MIT.

Et d'ajouter : "cette étoile est silencieuse et très proche de nous, et donc beaucoup plus brillante que les étoiles hôtes de systèmes comparables. Grâce à des observations de suivi approfondies, nous serons bientôt en mesure de déterminer la composition de ces mondes, d'établir si des atmosphères sont présentes et quels gaz elles contiennent, et plus encore." 

Il s'agit des plus proches exoplanètes jamais observées jsuqu'à présent. 

Un système parfaitement situé

La NASA a découvert trois nouvelles exoplanètes dont une super-Terre

Infographie représentant le système TOI 270 découvert par TESS. NASA’s Goddard Space Flight Center/Scott Wiessinger

L'une des mini-Neptune, celle qui est la plus éloignée de son étoile, semble se trouver dans la zone habitable, autrement dit à la bonne distance pour permettre la présence d'eau liquide. Toutefois, les scientifiques estiment que son atmosphère semble trop épaisse pour maintenir la vie, puisqu'il est fort probable qu'elle piège trop de chaleur.

D'après les scientifiques, le système TOI 270 découvert par TESS "est parfaitement situé dans le ciel pour étudier les atmosphères de ses planètes extérieures avec le futur télescope spatial James Webb de la NASA", a déclaré Adina Feinstein, co-auteure de l'étude et doctorante de l'Université de Chicago. "Il sera observable par James Webb pendant plus de six mois, ce qui pourrait permettre des études comparatives très intéressantes entre les atmosphères du TOI 270 C et D" (noms donnés aux deux mini-Neptune).

A lire aussi — La plus grande recherche de vie extraterrestre de l'histoire de la NASA est enfin lancée — et l'agence s'attend à découvrir des 'mondes étranges et fantastiques'

Mieux comprendre notre Système solaire

Les astronomes espèrent que les données concernant les deux mini-Neptune pourraient les aider à comprendre si les petites planètes rocheuses semblables à la Terre se forment de la même manière que les grandes planètes glaciales semblables à la Terre, ce qui nous permettrait de mieux comprendre notre Système solaire. 

En effet, notre Système solaire est particulier puisqu'il existe de grandes différences en termes de taille et de composition entre les petites planètes rocheuses, situées assez près du Soleil, (Mercure, Vénus, Terre et Mars) et les géantes glaciales lointaines que sont Neptune et Uranus par exemple. 

TESS, lancé en avril 2018 à la recherche de nouvelles planètes, a déjà découvert plus de 850 nouvelles planètes potentielles depuis son lancement il y a un peu plus d'un an, bien que seules 24 d'entres elles ont été confirmées comme étant des exoplanètes. La mission a coûté jusqu'à présent 425 millions de dollars. Après s'être concentré sur l'hémisphère Sud du ciel, TESS s'apprête à explorer son hémisphère Nord. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Il existe des planètes semblables à la nôtre — voici à quoi ressemblerait la vie sur une super-Terre