La NASA a pris une photo de l'ouragan Dorian et trois autres cyclones alignés

Le satellite de la NASA a pris cette photo de cyclones alignés le mercredi 4 septembre 2019, à 19h10 (heure de Paris). NASA Earth Observatory/Joshua Stevens; NOAA National Environmental Satellite, Data, and Information Service

C'est la saison des ouragans, comme nous le rappelle Dorian. Mais il n'est pas la seule violente tempête qui tourbillonne actuellement : quatre cyclones ont déferlé par-delà les océans cette semaine. Mercredi, ils étaient tous alignés et ont pu être capturés par une caméra satellite. Les 16 satellites GOES, exploité par l'agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) avec l'aide de la NASA, a pris la photo ci-dessus du continent américain, mercredi après-midi. On y voit l'ouragan Juliette, la tempête tropicale Fernand, l'ouragan Dorian et la tempête tropicale Gabrielle.

Au moment où la photo a été prise, Juliette, située dans le Pacifique Est, et Dorian dans l'Atlantique étaient des ouragans de catégorie 2. Fernand et Gabrielle étaient des tempêtes tropicales avec des vents soutenus de respectivement 72 et 80 km/h. Dorian a touché le Nord-Ouest des Bahamas dimanche sous forme d'ouragan de catégorie 5 avec des vents soutenus de presque 300 km/h. Elle s'est arrêtée lundi, inondant les îles d'un mur d'eau pouvant atteindre 7 mètres de haut, détruisant les bâtiments avec des rafales de vent atteignant 320 km/h, et tuant au moins 30 personnes.

L'image de l'ouragan Dorian et des trois autres cyclones avec leurs noms. NASA Earth Observatory/Joshua Stevens; NOAA National Environmental Satellite, Data, and Information Service

Sur l'image de la NOAA, on peut voir l'ouragan Dorian se déplaçant vers le Nord le long de la côte Est de la Floride, vers la Géorgie et les Carolines. Depuis, il a engendré de fortes pluies et des inondations soudaines, a frappé la côte Sud-Est des États-Unis avec de vents violents, provoqué des tornades et même entraîné l'apparition de plusieurs kilos de cocaïne sur une plage. Un homme est mort en Caroline du Nord après être tombé d'une échelle alors qu'il se préparait à la tempête.

A lire aussi — 6 photos impressionnantes de l'ouragan Dorian prises depuis l'espace

La tempête tropicale Fernand, quant à elle, venait de toucher le Nord-Est du Mexique au moment de la capture de cette image satellite. La tempête a provoqué de fortes pluies, avec une menace d'inondations soudaines et de coulées de boue, mais elle s'est dissipée depuis. L'ouragan Juliette est lui resté au large dans le Pacifique Est et devrait s'affaiblir au cours des prochains jours. La tempête tropicale Gabrielle s'est déplacée à travers l'Atlantique de manière inoffensive et avait, jeudi, "du mal à maintenir des orages près de son centre", a rapporté le National Hurricane Center (NHC), le centre de prévisions météorologiques basé en Floride.

Une saison des ouragans plus intense que d'habitude dans l'Atlantique

L'ouragan Dorian passe lentement devant l'île Grand Bahama le 2 septembre 2019. NOAA via Getty Images

La NOAA a récemment révisé ses prévisions pour la saison des ouragans dans l'Atlantique cette année — elle estime maintenant à 45% la probabilité que l'activité soit supérieure à la moyenne cette année. Cela pourrait signifier que cinq à neuf ouragans se forment dans l'Atlantique, et que deux à quatre de ces tempêtes deviennent des ouragans importants (définis comme étant de catégorie 3 ou plus, avec des vents supérieurs à 170 km/h).

En moyenne, six ouragans se forment dans l'Atlantique par saison, dont trois deviennent des ouragans importants (définis comme des ouragans de catégorie 3 ou plus). La saison des ouragans atteint son apogée d'août à octobre, avec une activité particulièrement élevée vers le 10 septembre. La saison se termine le 30 novembre.

A lire aussi — Voici ce qui se passerait si une bombe explosait dans l'oeil d'un ouragan, comme l'aurait suggéré Donald Trump

Cependant, la catégorie n'indique pas nécessairement la puissance destructrice totale d'une tempête, puisqu'elle est fondée uniquement sur la vitesse du vent. Dans le cas de l'ouragan Dorian, la tempête s'est déplacée lentement, de sorte que ses effets ont été prolongés. Les tempêtes plus lentes et plus humides comme celle-ci deviennent de plus en plus fréquentes à mesure que la planète se réchauffe. Au cours des 70 dernières années environ, la vitesse des ouragans et des tempêtes tropicales a ralenti d'environ 10% en moyenne, selon une étude réalisée en 2018.

Dorian est maintenant le cinquième ouragan à atteindre la catégorie 5 au cours des quatre dernières saisons dans l'Atlantique Nord. Au cours des 95 dernières années, il n'y a eu que 35 ouragans de catégorie 5 dans l'Atlantique Nord, de sorte que la fréquence des fortes tempêtes est bien supérieure à la moyenne.

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Dorian : Donald Trump prétend qu'il n'a jamais entendu parler d'un ouragan de catégorie 5, alors que quatre tempêtes de cette intensité ont menacé les Etats-Unis sous sa présidence

VIDEO: 5 villes qui ont remplacé leur autoroute urbaine par un parc