Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La NASA annonce que le premier vol habité avec la Crew Dragon aura lieu entre 'mi-mai et fin-mai'

La NASA annonce que le premier vol habité avec la Crew Dragon aura lieu entre 'mi-mai et fin-mai'
Illustration d'artiste de la capsule Crew Dragon de SpaceX. © Flickr.com/SpaceX

Le premier vol habité avec la capsule Crew Dragon de SpaceX aura lieu "entre mi-mai et fin mai", a déclaré la NASA mercredi 18 mars 2020. Le site Ars Technica rapportait précédemment que la date du lancement était initialement fixée au 7 mai prochain, tout en précisant qu'elle pouvait évoluer. Le mois dernier, l'agence spatiale américaine avait estimé que SpaceX n'avait presque rien d'autre à faire que de la paperasse avant de lancer son premier vol habité. Ce vol correspondra à la première fois depuis 2011 où les Etats-Unis transporteront des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS). En effet, depuis l'arrêt du programme de navettes spatiales en 2011, après trente ans de service, seuls les Russes assurent les allers-retours vers l'ISS à l'aide de la capsule Soyouz.

SpaceX a déjà fait le voyage vers l'ISS une quinzaine de fois depuis 2012, mais seulement pour ravitailler la station. La fusée phare de SpaceX, la Falcon 9, va lancer la capsule Crew Dragon, avec les astronautes de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley à bord depuis la Floride. Tous deux sont des vétérans des vols spatiaux et sont profondément impliqués dans l'effort de SpaceX pour faire de la Crew Dragon un véhicule pour le transport d'astronautes et le lancer cette année. La NASA et SpaceX visent actuellement une date au plus tôt "entre mi-mai et fin mai pour le décollage", a précisé l'agence spatiale américaine dans un communiqué.

"Ce sera tout simplement merveilleux de remettre les astronautes en orbite depuis le sol américain après presque une décennie d'impossibilité", avait déclaré Elon Musk aux journalistes lors d'une précédente conférence de presse. "Je pense que c'est tout simplement super excitant", avait-il ajouté.

A lire aussi — Elon Musk assure que le vaisseau spatial Crew Dragon peut échapper à une boule de feu comme le Faucon Millenium dans 'Star Wars'

En mars, la capsule avait réussi un aller-retour vers l'ISS, à laquelle elle s'était amarrée à plus de 400 kilomètres de la Terre, avec uniquement un mannequin à bord. Le véhicule avait passé six jours dans l'espace avant de revenir dans l'Atlantique. Ce vol avait été qualifié de "prouesse historique" par la NASA. Pour réduire les coûts, la NASA a pour la première fois confié à des sociétés privées le transport de ses astronautes : l'agence spatiale ne possède plus les vaisseaux ou fusées et achète un service, pour un prix fixe. Boeing a aussi gagné un contrat et développe sa propre capsule, Starliner CST-100.

Mais contrairement à SpaceX, Boeing a pris beaucoup de retard et on ne sait pas quand le premier vol habité avec la Starliner CST-100 aura lieu. Lors de son vol test non-habité, la navette spatiale de Boeing avait atterri dans le désert du Nouveau-Mexique (Etats-Unis) le 22 décembre 2019, soit six jours plus tôt que prévu, après avoir raté son amarrage à l'ISS. En cause ? Un problème de logiciel de vol concernant le compteur de temps écoulé, qui affichait onze heures de retard et avait fait croire à la capsule qu'elle était plus avancée dans sa mission. Agissant automatiquement, elle avait tenté de corriger sa position et consommé trop de carburant dans la manœuvre, empêchant la poursuite de la mission.

De plus, un comité de sécurité de la NASA a récemment révélé qu'un deuxième problème de logiciel a eu lieu lors du vol d'essai non-habité de décembre dernier et que cette défaillance aurait pu être "catastrophique"'.

Découvrir plus d'articles sur :