Publicité

La NASA prévoit jusqu'à 400 M$ pour faire construire des stations spatiales privées

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La NASA prévoit jusqu'à 400 M$ pour faire construire des stations spatiales privées
L'ISS arrive en fin de vie et pourrait être remplacée par des stations privées. © NASA/Roscosmos
Publicité

La NASA s'apprête à accorder jusqu'à 400 millions de dollars (environ 340 millions d'euros) à des entreprises qui souhaitent construire leur propre station spatiale. L'agence s'appuie sur la Station spatiale internationale (ISS) depuis 20 ans, mais elle ne durera pas éternellement. La NASA prévoit de mettre l'ISS à la retraite d'ici à la fin de la décennie, en la vidant et en l'envoyant dans l'atmosphère terrestre pour qu'elle brûle.

La NASA ne veut pas construire elle-même une nouvelle station spatiale. Elle se tourne plutôt vers les entreprises privées, en leur offrant des contrats pour construire leurs propres stations dans le cadre d'un programme appelé Commercial Low-Earth Orbit Destinations. Ce programme a "reçu environ une douzaine de propositions", a déclaré Phil McAlister, directeur des vols spatiaux commerciaux de la NASA, au journaliste Michael Sheetz de CNBC. La NASA prévoit de sélectionner deux à quatre de ces propositions d'ici la fin de l'année et de distribuer jusqu'à 400 millions de dollars de contrats entre les gagnants, selon CNBC.

À lire aussi — Voici ce que des sociétés privées imaginent pour remplacer l'ISS en fin de vie

Une illustration montre un module Axiom Space en orbite autour de la Terre.  Axiom Space

"Nous avons reçu une réponse incroyablement forte de la part de l'industrie à notre annonce de propositions pour des vols commerciaux et gratuits qui vont directement en orbite", a déclaré Phil McAlister à CNBC. "Je ne me souviens pas de la dernière fois où nous avons reçu autant de propositions [en réponse] à une annonce de contrat [de vols spatiaux habités]."

L'exploitation de l'ISS coûte actuellement à la NASA environ 4 milliards de dollars par an (3,4 milliards d'euros). L'achat d'installations sur des stations plus grandes exploitées par des sociétés privées pourrait permettre à l'agence d'économiser plus d'un milliard de dollars par an, a expliqué Phil McAlister.

La NASA a refusé de nommer les entreprises qui ont soumis des propositions, invoquant une période de "blackout" pendant qu'elle les évalue. Mais plus de 50 entités ont exprimé leur intérêt lorsque le programme a été annoncé, notamment SpaceX, Blue Origin, Boeing et Airbus, selon Michael Sheetz. Phil McAlister a indiqué que les propositions actuelles proviennent d'un mélange d'anciennes entreprises de vols spatiaux et de jeunes entreprises. "Nous faisons des progrès tangibles dans le développement de destinations spatiales commerciales où les gens peuvent travailler, jouer et vivre", a-t-il déclaré à CNBC.

La NASA a utilisé un concours similaire pour encourager les vaisseaux spatiaux commerciaux

Le vaisseau spatial Boeing CST-100 Starliner est descendu sur une fusée Atlas V à Cap Canaveral, en Floride, le 21 novembre 2019.  Cory Huston/NASA

La NASA a adopté une approche similaire lorsqu'elle a cherché à remplacer les navettes spatiales : elle a offert des financements à des entreprises pour développer et construire de nouveaux vaisseaux spatiaux. Le programme d'équipage commercial de l'agence a choisi SpaceX et Boeing parmi un groupe de propositions et a financé chacun d'entre eux pour développer de nouveaux vaisseaux spatiaux adaptés aux humains. L'année dernière, la NASA a estimé que ce programme lui permettrait d'économiser entre 20 et 30 milliards de dollars (entre 17 et 25 milliards d'euros).

Le vaisseau Crew Dragon de SpaceX est le produit de ce programme, et il transporte désormais régulièrement des astronautes vers et depuis l'ISS pour la NASA. Il vient également de faire voler ses premiers touristes lors d'une mission qui n'impliquait pas la NASA, si ce n'est l'utilisation de son aire de lancement à Cap Canaveral, en Floride. SpaceX a prévu une autre mission privée en janvier, au cours de laquelle elle doit transporter quatre personnes vers l'ISS pour la société Axiom Space.

Le vaisseau spatial Crew Dragon Endeavour s'approche de la Station spatiale internationale avec des astronautes à bord, le 24 avril 2021.  NASA

Des entreprises privées ont également mis au point les véhicules qui transportent le fret vers l'ISS pour la NASA. Comme elle le fait avec tous ces vaisseaux spatiaux, la NASA espère être l'un des nombreux clients à payer pour l'espace sur les futures stations spatiales. C'est en partie la raison pour laquelle ses contrats ne financeront pas entièrement leur développement. "À l'avenir, nous ne prévoyons pas de payer pour l'ensemble des destinations commerciales. Nous pensons que ce n'est pas approprié, car les entreprises vont détenir la propriété intellectuelle et pourront vendre cette capacité à des clients autres que la NASA", a expliqué Phil McAlister à CNBC.

De nouvelles stations spatiales sont déjà en cours d'élaboration. La Chine a lancé la première pièce de sa propre station spatiale au début de l'année et vient de terminer la semaine dernière sa première mission d'astronautes de trois mois. La NASA, quant à elle, a déjà accordé 140 millions de dollars à Axiom Space (119 millions d'euros) pour faire voler jusqu'à l'ISS des modules qui s'en détacheront un jour pour devenir leur propre station spatiale. Axiom entend lancer son premier module en 2024.

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Insider

À lire aussi — Thales Alenia Space construira le module d'habitat de la future station spatiale privée d'Axiom Space

Découvrir plus d'articles sur :