La NASA va tenter une manœuvre 'risquée' pour sauver le télescope spatial Hubble

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La NASA va tenter une manœuvre 'risquée' pour sauver le télescope spatial Hubble
Lors de la première mission d'entretien de Hubble, les astronautes ont installé un ensemble de lentilles pour corriger le miroir principal défectueux du télescope. © NASA

Après un mois d'interrogations, les ingénieurs de la NASA qui travaillent sur le dépannage de Hubble pensent enfin avoir identifié le problème qui a mis hors service le télescope spatial le plus puissant du monde il y a plus d'un mois.

Le télescope spatial Hubble, qui a été mis en orbite en 1990, a capturé des images de la naissance et de la mort d'étoiles, découvert de nouvelles lunes autour de Pluton et suivi deux objets interstellaires alors qu'ils traversaient notre système solaire. Ses observations ont permis aux astronomes de calculer l'âge et l'expansion de l'univers et d'observer des galaxies formées peu après le Big Bang.

À lire aussi — Le télescope Hubble révèle qu'une exoplanète ressemblant à la Terre aurait régénéré son atmosphère

Mais le télescope est hors service depuis le 13 juin, depuis que l'un de ses ordinateurs principaux a cessé de fonctionner. Les ingénieurs de la NASA ont passé le mois dernier à effectuer des tests de diagnostic et à analyser des données. Mercredi 14 juillet, l'agence a annoncé qu'elle avait finalement trouvé la cause du problème dans un régulateur de puissance défectueux.

Hubble surplombe la Terre, en 1997. NASA

Confiants suite au repérage de ce composant défectueux, les dépanneurs de Hubble se préparent à passer au matériel de secours du télescope jeudi 15 juillet. Cela pourrait permettre au télescope de reprendre ses observations scientifiques d'ici quelques jours. "Je pense qu'ils vont réussir, mais ce n'est pas garanti", a déclaré la semaine dernière Paul Hertz, directeur de la division astrophysique de la NASA, à Insider.

Hubble n'a pas été mis à niveau depuis 2009, et certains de ses équipements ont plus de 30 ans. "La cause du problème pourrait-elle avoir un rapport avec l'âge de Hubble ? La réponse est presque certainement oui", a exposé Paul Hertz. "Un jour, un composant tombera en panne de manière aléatoire et nous n'aurons pas de solution de secours. C'est la façon la plus probable dont la mission Hubble se terminera."

La NASA doit transférer une grande partie du matériel de Hubble sur son système de secours

Le télescope spatial en orbite autour de la Terre. NASA

L'ordinateur de charge utile de Hubble — une machine des années 1980 qui contrôle et surveille tous les instruments scientifiques du vaisseau spatial — a soudainement cessé de fonctionner le 13 juin. Les ingénieurs ont tenté à plusieurs reprises de le remettre en marche, sans succès. Finalement, après avoir effectué d'autres tests de diagnostic, ils se sont aperçus que le problème ne venait pas de l'ordinateur mais d'un autre matériel du télescope spatial.

Il a fallu trois semaines supplémentaires pour identifier le coupable. Aujourd'hui, les ingénieurs de Hubble pensent qu'un dispositif de sécurité de l'unité de contrôle de l'alimentation (PCU) du télescope a demandé à l'ordinateur de la charge utile de s'éteindre. Le PCU pourrait envoyer une mauvaise tension électrique à l'ordinateur, ou alors le dispositif de sécurité lui-même pourrait être défectueux. La bonne nouvelle, c'est que chaque pièce du matériel de Hubble a un jumeau préinstallé sur le télescope au cas où il tomberait en panne. Les ingénieurs de la NASA n'ont donc qu'à passer au PCU de secours.

Mais il n'est pas si simple d'éteindre un PCU et d'en allumer un autre. Il est relié à de nombreux autres composants de l'unité de commande et de traitement des données de l'instrument scientifique (SI C&DH, en abrégé). La NASA doit donc commuter un côté entier du SI C&DH. Une fois que la NASA aura effectué le changement, ce côté du SI C&DH n'aura plus de sauvegarde. S'il tombe en panne dans quelques années, cela pourrait signifier la fin de la mission et du télescope Hubble.

Mais pour l'instant, la remise en service de l'observatoire est essentielle pour la NASA. "Hubble est l'une des missions astrophysiques les plus importantes de la NASA. Il fonctionne depuis plus de 31 ans, et la NASA espère qu'il durera encore de nombreuses années", a expliqué un porte-parole de l'agence à Insider en juin.

La NASA a déjà utilisé le matériel de secours de Hubble, mais c'est risqué

Sept astronautes de la navette spatiale Endeavour ont remplacé un miroir défectueux du télescope spatial Hubble en décembre 1993. NASA

La NASA a déclaré que bien que le télescope et ses instruments scientifiques restent en état de marche, le changement sera "plus risqué" que ce que les ingénieurs avaient prévu après avoir évalué le problème pour la première fois. "Vous ne pouvez pas voir le vaisseau spatial, vous ne pouvez pas regarder ce qui se passe. Vous devez vous assurer que vos téléchargements de commande vont faire exactement ce que vous voulez", a détaillé Paul Hertz. "Vous ne voulez pas éteindre accidentellement le récepteur radio. Vous ne voulez pas échanger accidentellement une batterie qui n'est pas prête à être échangée", a-t-il ajouté. "Vous ne voulez tout simplement pas casser quelque chose par accident."

Les ingénieurs de la NASA ont donc vérifié et revérifié leurs plans avant que l'agence n'approuve l'échange. L'équipe a effectué des simulations de l'échange sur des ordinateurs imitant Hubble sur Terre, et la NASA a procédé à deux examens des procédures d'échange de matériel. "J'ai dit à l'équipe : je ne suis pas pressé", a indiqué Paul Hertz. "Le plus important, c'est de récupérer Hubble en toute sécurité, et non pas de le récupérer aussi vite que possible."

La NASA a déjà redémarré Hubble en utilisant ce type d'opération par le passé. En 2008, après qu'un crash informatique a mis le télescope hors service pendant deux semaines, les ingénieurs ont adopté un matériel redondant. Un an plus tard, les astronautes ont réparé deux instruments cassés en orbite — ce fut la cinquième et dernière opération de mise en réserve de Hubble. La NASA ne dispose pas actuellement d'un moyen de lancer des astronautes vers le télescope spatial.

Version originale : Morgan McFall-Johnsen, Aylin Woodward/Insider

À lire aussi — Le lancement du télescope spatial James Webb est toujours prévu avant la fin 2021

Découvrir plus d'articles sur :