Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La PDG de Bumble Whitney Wolfe Herd est la plus jeune femme à introduire une entreprise en Bourse

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La PDG de Bumble Whitney Wolfe Herd est la plus jeune femme à introduire une entreprise en Bourse
Whitney Wolfe Herd. © Marla Aufmuth/WireImage

Whitney Wolfe Herd, la fondatrice et PDG de l'application de rencontres en ligne Bumble, âgée de 31 ans, a introduit son entreprise en Bourse jeudi 12 février, et elle est la plus jeune femme de l'histoire à l'avoir fait. Après avoir quitté un poste de direction chez Tinder, elle a fondé la première application de rencontres pour femmes en 2014 dans l'espoir de créer un site où les femmes ont le pouvoir de faire le premier pas dans une relation.

"L'importance d'une femme qui fait le premier pas n'est pas exclusive au domaine des relations amoureuses, de la romance ou de l'amour", a écrit Whitney Wolfe Herd dans le formulaire S-1 préparant l'entrée en Bourse de Bumble. "C'est un changement puissant, qui donne aux femmes confiance et contrôle." Sur les centaines d'entreprises qui entrent en Bourse chaque année, seules une vingtaine ont été fondées et dirigées par une femme. C'était le cas pour quatre d'entre elles l'année dernière, dont Annovis Bio de Maria MacCecchini et Ayala Pharmaceuticals de Roni Mamluk.

À lire aussi — De Kamala Harris à Greta Thunberg, voici les 35 femmes les plus puissantes de la planète en 2021

Bien que de nombreux facteurs jouent dans le manque de femmes à la tête des entreprises cotées en Bourse, une des raisons est que seulement 2,7 % de l'argent du capital-risque est allé à des entreprises fondées uniquement par des femmes, comme le rapporte PitchBook.

Bumble, dont les cadres et dirigeants sont majoritairement des femmes, a déposé publiquement ses documents d'introduction en Bourse le 15 janvier. L'entreprise compte 42 millions d'utilisateurs sur Bumble et Badoo réunis. L'application fonctionnera comme une "société contrôlée", le fonds d'investissement Blackstone et Whitney Wolfe Herd détenant la majorité des droits de vote pendant un certain temps pour aider Bumble à se concentrer sur ses objectifs à long terme et éviter les actionnaires activistes.

Whitney Wolfe Herd va devenir milliardaire

Bien que l'entreprise n'a pas partagé le montant de la fortune de Whitney Wolfe Herd, la PDG aura une rémunération annuelle totale d'environ 19 millions de dollars (15,6 millions d'euros environ), comprenant son salaire et ses attributions d'actions. Whitney Wolfe Herd, originaire de l'Utah et se décrivant comme une acharnée du travail, siège également au conseil d'administration de Imagine Entertainment et au conseil exécutif du Dedman College of Humanities and Sciences de la Southern Methodist University, dont elle est diplômée.

Bumble n'a pas répondu à la demande de commentaires d'Insider.

Whitney Wolfe Herd rejoint les rangs des 21 femmes fondatrices qui l'ont précédée, de Katrina Lake de Stitch Fix, qui a fait entrer sa société en Bourse en 2017, à Julie Wainwright de The RealReal, qui a introduit son entreprise en Bourse en 2019, en passant par Muriel Siebert, qui a fait entrer Siebert Financial en Bourse des décennies plus tôt, en 1972.

L'année dernière, les entreprises Athira Pharma de Leen Kawas et Amesite d'Ann Marie Sastry ont également été introduites en Bourse. D'autres femmes ont fait entrer en Bourse des sociétés de biotechnologie, de produits pharmaceutiques, d'événementiel, de garde-d'enfants et de logiciels.

Version originale : Natasha Dailey et Allana Akhtar/Insider.

À lire aussi — Les 10 entreprises du CAC 40 aux directions les plus féminisées

Découvrir plus d'articles sur :