Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La polémique autour de 'Mignonnes' continue, Netflix maintenant poursuivi au Texas pour pédophilie

La polémique autour de 'Mignonnes' continue, Netflix maintenant poursuivi au Texas pour pédophilie
"Mignonnes" est sorti dans les salles de cinéma françaises le 19 août dernier. © BAC Films

C'est un nouvel épisode dans la polémique qui oppose Netflix à la droite conservatrice américaine. Cette dernière accuse la plateforme de streaming de promouvoir la pédophilie depuis qu'elle a annoncé la diffusion du film français "Mignonnes" pendant l'été. Le 23 septembre, Netflix a été inculpé par un grand jury dans le comté de Tyler, au Texas, rapporte Deadline. La mise en accusation a été rendue publique ce mardi 6 octobre, sur Twitter, par un élu républicain au Congrès.

Selon le document, Netflix est accusé de "promouvoir en connaissance de cause du matériel visuel qui représente l'exhibition obscène des parties génitales ou de la région pubienne d'un enfant habillé ou partiellement habillé qui avait moins de 18 ans au moment où le matériel visuel a été créé, qui fait appel à l'intérêt lubrique pour le sexe et qui n'a aucune valeur sérieuse, littéraire, artistique, politique ou scientifique."

À lire aussi — La polémique autour de 'Mignonnes' a bien créé une vague de désabonnements à Netflix aux États-Unis

En réaction, Netflix réitère son soutien envers le film. "'Mignonnes' est un commentaire social contre la sexualisation des jeunes enfants", indique la plateforme dans un communiqué transmis à Deadline. "Cette accusation est sans fondement et nous soutenons le film."

Réalisé par Maïmouna Doucouré, "Mignonnes" raconte le parcours d'Amy, 11 ans, qui, pour échapper à son environnement familial oppressant, intègre un groupe d'amies qui s'initient à un style de danse inapproprié pour leur âge à travers les réseaux sociaux. Salué par la critique en France comme aux États-Unis, le film a reçu un prix de mise en scène au dernier festival de Sundance.

Une récupération politique

La polémique avait débuté lorsque Netflix avait dévoilé une image promotionnelle du film qui passait à côté de son message, puisqu'il mettait en avant les jeunes actrices du film dans des tenues courtes et des poses suggestives. Malgré les excuses de Netflix, la polémique est repartie de plus belle à la sortie du film, notamment parce qu'un extrait hors-contexte a été largement partagé sur les réseaux sociaux.

La controverse a ensuite été récupérée par des personnalités politiques conservatrices dans un contexte où, à un mois de l'élection présidentielle américaine, une frange complotiste de cet électorat accuse les élites, dont Hollywood et le Parti démocrate, de participer à une conspiration pédophile.

À lire aussi — Le documentaire Netflix 'Derrière nos écrans de fumée' n'a pas plu à Facebook qui contre-attaque

Découvrir plus d'articles sur :