Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La Pologne crée une app qui oblige les malades du Covid-19 à prendre des selfies pour prouver qu'ils sont chez eux

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La Pologne crée une app qui oblige les malades du Covid-19 à prendre des selfies pour prouver qu'ils sont chez eux
Une piétonne utilise son téléphone alors qu'elle porte un masque facial à Herald Square, le jeudi 12 mars 2020, à New York. © AP Photo/John Minchillo

Le gouvernement polonais a lancé une nouvelle application qui obligera les patients atteints par le Covid-19 à prendre des selfies pour prouver qu'ils respectent bien leur quarantaine. L'application est destinée aux personnes mises en quarantaine pendant 14 jours après leur retour de l'étranger, selon France 24. Les personnes qui ont téléchargé l'application recevront périodiquement des demandes de selfies géolocalisées. Si elles ne s'y conforment pas, la police sera alertée.

"Les personnes en quarantaine ont le choix : soit recevoir des visites inattendues de la police, soit télécharger cette application", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère polonais du Numérique. Si un utilisateur ne répond pas à une demande dans les 20 minutes, la police en sera avertie. Selon France 24, la police polonaise aurait déjà infligé une amende de 500 zlotys (108 euros) à une personne qui avait enfreint la quarantaine vendredi.

Le journaliste britannique Jakub Krupa a tweeté que des comptes sont automatiquement créés pour les patients suspectés en quarantaine.

Selon lui, le but de l'application n'est pas seulement de punir les personnes qui brisent la quarantaine, elle "aide aussi à se mettre en contact avec les services sociaux ou à demander de l'aide pour des fournitures urgentes".

D'après le ministère polonais du Numérique, l'application est disponible en téléchargement sur Google Play et l'App Store. Bien que le fait d'exiger des selfies soit unique, la Pologne n'est pas le seul pays à introduire des mesures inhabituelles et invasives en utilisant le téléphone des gens pour contenir et contrôler la propagation du coronavirus.

Singapour a demandé à ses citoyens de télécharger une application qui utilise le Bluetooth pour savoir s'ils ont été à proximité de quelqu'un chez qui le virus a été diagnostiqué, et Taiwan a introduit des "clôtures électroniques" qui alertent la police si des patients suspects quittent leur domicile.

Version originale : Isobel Asher Hamilton/ Business Insider

A lire aussi — La perte de l'odorat ou du goût pourrait indiquer que vous êtes porteur du coronavirus

Découvrir plus d'articles sur :