Publicité

La promotion de cryptomonnaies par des célébrités comme Kim Kardashian inquiète les régulateurs

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La promotion de cryptomonnaies par des célébrités comme Kim Kardashian inquiète les régulateurs
Kim Kardashian a fait la promotion d'une cryptomonnaie inconnue auprès de ses followers en juin. © NurPhoto/Getty Images
Publicité

L'organisme de régulation financière du Royaume-Uni a déclaré que des célébrités telles que Kim Kardashian mettaient les investisseurs particuliers en danger, en promouvant d'obscurs jetons de cryptomonnaie. La star de la télé-réalité américaine a fait la publicité de la cryptomonnaie peu connue ethereum max à ses plus de 200 millions de followers Instagram en juin. Dans un discours sur les difficultés à réglementer ce type d'actifs, le président de la Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni a déclaré que le post de Kim Kardashian était probablement la promotion financière ayant eu la plus grande audience de l'histoire.

Mais Charles Randell a aussi déclaré que c'était un excellent exemple de la façon dont de célèbres influenceurs peuvent attirer les investisseurs vers des cryptomonnaies qui pourraient s'avérer être des escroqueries. Paris Hilton et DJ Khaled font partie des nombreuses autres célébrités qui ont fait la promotion de projets de cryptomonnaies.

À lire aussi — Comment l’euro numérique pourrait tuer certaines cryptomonnaies

"Conformément aux règles d'Instagram, [Kim Kardashian] a révélé qu'il s'agissait d'une publicité", a déclaré le président de la FCA au Cambridge International Symposium on Economic Crime, lundi 6 septembre. "Mais elle n'avait pas à divulguer que l'ethereum max — à ne pas confondre avec l'ethereum — était un jeton numérique spéculatif créé un mois auparavant par des développeurs inconnus — l'un des centaines de jetons de ce type qui inondent les plateformes d'échange de cryptomonnaies."

Favorable à une réglementation encadrant mieux l'univers crypto

Charles Randell a ajouté : "Bien sûr, je ne peux pas dire si ce jeton en particulier est une arnaque. Mais les influenceurs des réseaux sociaux sont régulièrement payés par des escrocs pour les aider à mettre en avant de nouveaux jetons sur la base de la pure spéculation. Certains influenceurs font la promotion de jetons qui s'avèrent tout simplement ne pas exister du tout."

Le président de la FCA a déclaré que les régulateurs devraient avoir plus de pouvoirs sur le monde de la crypto, en se concentrant sur les promotions de cryptomonnaies peu recommandables et les risques découlant des entreprises financières réglementées qui négocient des jetons numériques non réglementés.

Charles Randell a également exprimé sa crainte que la réglementation des cryptomonnaies ne leur confère une trop grande légitimité aux yeux des consommateurs. Il a toutefois conclu que davantage de règles sont nécessaires, même s'il a déclaré qu'il faudra "beaucoup de réflexion pour élaborer un régime réglementaire" adapté aux cryptomonnaies.

Version originale : Harry Robertson/Insider

À lire aussi — Kanye West a offert à Kim Kardashian un hologramme de son défunt père pour son anniversaire

Découvrir plus d'articles sur :