Publicité

La Russie envoie du matériel vers l'ISS à bord d'un vaisseau Soyouz

  • ISS
  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La Russie envoie du matériel vers l'ISS à bord d'un vaisseau Soyouz
Soyouz va livrer vivres, carburant et équipements aux astronautes de l'ISS. © NASA TV
Publicité

La Russie a lancé mercredi 30 juin depuis son cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan un vaisseau-cargo Soyouz devant approvisionner la Station spatiale internationale (ISS) en vivres, carburant et équipement. La fusée Soyouz-2.1, emportant le vaisseau Progress MS-17, a décollé avec succès à 02h27 heure de Moscou (1h27 heure de Paris) des steppes kazakhes et a rejoint l'orbite prévue, a indiqué l'agence spatiale russe Roscosmos dans un communiqué.

L'amarrage à l'ISS est prévu pour vendredi à 06h02 heure de Paris, selon la même source. Ce cargo emporte vers le laboratoire orbital du carburant, de l'eau potable, des bouteilles d'air et d'oxygène, ainsi que plus de 1 500 kg d'équipements et de matériaux.

À lire aussi — La Russie et la Chine veulent construire ensemble une station lunaire

Source d'une immense fierté à l'époque soviétique, le secteur spatial russe rencontre de lourdes difficultés depuis la chute de l'URSS en 1991. Ces dernières années ont été marquées par plusieurs scandales de corruption et une série de lancements ratés, dont un concernait un vol habité, heureusement sans conséquence pour les deux spationautes qui avaient pu s'éjecter.

La Russie a néanmoins annoncé nombre de projets ambitieux dans l'espace, mais la plupart sont à la peine, à l'instar du vaisseau et du lanceur lourd appelés à remplacer le fiable mais vieillissant système Soyouz. En avril, les autorités russes ont annoncé leur intention de construire leur propre station spatiale, laissant entendre qu'elles pourraient abandonner la participation à l'ISS d'ici 2025.

À lire aussi — Voici ce que des sociétés privées imaginent pour remplacer l'ISS en fin de vie

Découvrir plus d'articles sur :