Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La Russie est exclue des JO mais des athlètes pourraient y participer

La Russie est exclue des JO mais des athlètes pourraient y participer
© during the UEFA EURO 2008 Quarter Final match between Netherlands and Russia at St. Jakob-Park on June 21, 2008 in Basel, Switzerland.

L'Agence mondiale antidopage (AMA) vient de décider d'exclure la Russie de toute compétition internationale pour les quatre prochaines années, ce qui inclus de facto les Jeux Olympiques et la Coupe du monde de football jusqu'en 2023, précise Le Monde. Des matches de l'Euro 2020 de football à Saint-Pétersbourg pourraient ne pas s'y dérouler. La Russie est accusé d'avoir mis en place un dopage organisé jusqu’en 2015. Le pays dispose de 21 jours pour faire appel devant le Tribunal arbitral du sport. La décision est attendue avant les Jeux olympiques de Tokyo qui se dérouleront à l'été 2020. Mais l'AMA laisse la porte entrouverte aux sportifs : ils pourront participer aux compétitions en tant que sportifs neutres, s'ils font la preuve de leur innocence.

"Cela signifie que les sportifs russes, s'ils veulent participer aux Jeux olympiques ou paralympiques ou tout autre événement majeur figurant dans les recommandations, devront démontrer qu’ils ne sont pas impliqués dans les programmes de dopage décrits par les rapports 'McLaren' ou que leurs échantillons n'ont pas été falsifiés", a déclaré le porte-parole de l'AMA James Fitzgerald, cité dans un communiqué. Pareil cas s'est déjà produit aux JO d'hiver de PyeongChang en 2018 — en participant sous la bannière olympique en tant qu'athlète olympique de Russie — et lors des derniers championnats du monde d'athlétisme au Qatar en 2019.

Le rapport dit McLaren est un rapport d'enquête sur le trucage des tests antidopage lors des Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi. Ce scandale d'Etat avait été révélé par la chaîne de télévision allemande ALD et des témoignages de lanceurs d'alerte, confirmé depuis par des enquêtes de l'AMA et du Comité international olympique (CIO). La Russie détient le record de médaillés olympiques disqualifiées pour dopage — 43.

A lire aussi — Running : le froid n'est pas une excuse pour remettre votre entraînement à plus tard

Les membres du conseil exécutif de l'AMA ont approuvé à l'unanimité que le drapeau russe ne flottera pas lors des JO et à tout championnat du monde, son hymne ne sera pas joué et le pays ne pourra pas accueillir ces compétitions sur son sol. Ainsi, des matches de l'Euro 2020 de football à Saint-Pétersbourg pourraient ne pas s'y dérouler. Il est reproché à la Russie d'avoir manipulé et effacé des données de l'ancien laboratoire antidopage de Moscou.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :