Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La SNCF épinglée pour ses prix excessifs par l'association 60 Millions de consommateurs

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La SNCF épinglée pour ses prix excessifs par l'association 60 Millions de consommateurs
© ... berg, Stuttgart: At the beginning of the Christmas holiday season, passengers wait at Stuttgart Central Station for a TGV train with Paris as its destination. Photo: Christoph Schmidt/dpa (Photo by Christoph Schmidt/picture alliance via Getty Images)

Après la longue grève de fin 2019 et les galères rencontrées par de nombreux clients, la nouvelle enquête de 60 Millions de consommateurs risque de ne pas réconcilier les Français avec la SNCF. L'association a réalisé une analyse* sur plus de 2 800 trains et le résultat est sans appel : sur certaines lignes, la SNCF se lâche sur les prix. Le pire exemple présenté par l'association est le trajet Lyon-Paris : le billet coûterait en moyenne 74% de la limite autorisée.

La compagnie ferroviaire est en effet autonome dans la fixation des prix des billets de ses TGV : il existe cependant un plafond tarifaire pour chaque trajet, homologué par l'État. Par exemple, pour la ligne Lyon-Paris, le plafond officiel est de 97 euros maximum pour un aller simple en seconde classe. Le prix moyen pratiqué par le SNCF est lui de 71,32 euros, soit 74% du plafond autorisé. Pour d'autres lignes aussi les prix s'envolent : sur les trajets Reims-Paris, Grenoble-Paris et Dijon-Paris, environ les deux tiers du plafond sont utilisés (entre 63 et 67%). Pour les autres lignes, les prix des billets proposés par la SNCF sont plutôt aux alentours de la moitié du plafond.

D'ailleurs, pour un même plafond, le prix moyen peut largement varier. Par exemple, sur les lignes Lyon-Paris et Brest-Paris, le plafond maximal est quasiment le même, aux alentours de 100 euros. Mais le prix moyen proposé par la compagnie ferroviaire sur la ligne Lyon-Paris est de 71,32 euros contre... 53,84 euros pour un trajet Brest-Paris. Soit près de 18 euros d'écart.

20 % moins cher si on réserve son billet deux moins à l'avance

Cette étude démontre donc la capacité de la SNCF à faire varier ses prix sur un même trajet, en fonction de la date d'achat du billet et de la date de voyage. Cette tarification dynamique, appelée "yield management", reste opaque pour le consommateur. 60 Millions de consommateurs donne néanmoins quelques conseils pour voyager sans se ruiner. Le premier est d'anticiper au maximum sa réservation. Plus on réserve tôt, moins le prix du billet est cher, le prix augmentant au fur et à mesure du remplissage du train. Réserver deux mois à l'avance son voyage permettrait ainsi d'économiser en moyenne 20% contre 8 à 13% seulement un mois à l'avance.

Autre conseil, éviter de prendre le train aux dates de grands départs. Pas simple, mais mieux vaut éviter de partir pour le week-end prolongé de Pâques par exemple ou le pont de l'Ascension. Vous ne trouverez clairement pas de petits prix pour ces dates. Un manque de souplesse demandé aux clients qui risque à terme de pénaliser la SNCF à l'heure de l'ouverture à la concurrence.

* L'association 60 Millions de consommateurs a procédé à un relevé de prix sur le site Oui.sncf les 8 et 9 janvier 2020 pour des trajets entre grandes villes à dix dates différentes et dans les deux sens de circulation. Les dates des billets correspondent à des départs entre deux semaines à quatre mois après les jours du relevés.

Découvrir plus d'articles sur :