Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La SNCF va vendre des millions de billets de train à moins de 35€ suite aux grèves

La SNCF va vendre des millions de billets de train à moins de 35€ suite aux grèves
© ... berg, Stuttgart: At the beginning of the Christmas holiday season, passengers wait at Stuttgart Central Station for a TGV train with Paris as its destination. Photo: Christoph Schmidt/dpa (Photo by Christoph Schmidt/picture alliance via Getty Images)

Vous pouvez d'ores et déjà notez la date dans votre calendrier. Dès ce jeudi 23 janvier, la SNCF va vendre cinq millions de billets de train à moins de 35 euros sur tous les TGV Inoui et les Ouigo. C'est la directrice générale de Voyages SNCF, Rachel Picard, qui a annoncé la nouvelle lundi 20 janvier au micro de la matinale d'Europe 1. La vente durera une semaine, jusqu'au jeudi 30 janvier. Les billets à prix bradés concerneront des trajets prévus d'ici la mi-avril. Pour la SNCF, il s'agit de faire "geste positif fort" envers les passagers, suite aux nombreuses annulations de trains causées par la grève contre la réforme des retraites, qui dure depuis le 5 décembre 2019.

"Je suis consciente du stress que les clients ont subi, je voudrais leur présenter nos excuses", a déclaré Rachel Picard, qui avait annoncé sa démission le 13 janvier dernier, sans lien avec la grève. Les cinq millions de billets à moins de 35 euros concerneront l'ensemble des lignes françaises, soit "quasiment un quart des places mises en vente à des prix aussi bas" selon la directrice générale de Voyages SNCF. Des billets de train à moins de 50 euros seront également disponibles pour les lignes internationales. Et les passagers qui disposent d'un abonnement TGV seront dédommagés automatiquement sur leur abonnement au mois de février, entre 50 et 100%, a assuré la directrice.

A lire aussi —Attention, des mails d'arnaque proposant le remboursement du pass Navigo circulent

Malgré les centaines de milliers de billets de train annulés depuis le début de la grève, Rachel Picard a tenu à rappeler que la SNCF "a réussi à faire partir 85% des voyageurs avec seulement la moitié des conducteurs" pendant les fêtes. Début janvier, la grève des cheminots avait déjà entraîné 600 millions d'euros de manque à gagner pour la SNCF. Ce coût approche désormais le milliard d'euros, selon le nouveau patron du groupe, Jean-Pierre Farandou.

Lundi 20 janvier, la SNCF a annoncé un retour à la normal sur l'ensemble du réseau national. La directrice générale de Voyages SNCF s'est montrée optimiste et a même affirmé que "le trafic sera normal pour les vacances de février, sur l'ensemble des TGV." De quoi rassurer les passagers qui ont prévu d'aller skier.

Découvrir plus d'articles sur :