Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La société française qui fabrique le coeur artificiel le plus avancé au monde passe à l'échelle industrielle

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

La société française qui fabrique le coeur artificiel le plus avancé au monde passe à l'échelle industrielle
© ImDb

La société Carmat, pépite de la medtech française, vient de franchir une nouvelle étape dans le développement de son coeur artificiel qui est le plus avancé au monde.

Moins d'un an après la construction de son usine de 1500 mètres carrés à Bois d'Arcy dans les Yvelines, Carmat a annoncé ce mercredi 29 août 2018 avoir obtenu la certification de ce nouveau site de production.

"Le nouveau site automatisé permettra à Carmat de devenir une entreprise industrielle capable de produire jusqu'à 800 unités par an à pleine capacité afin de répondre à la demande. Grâce à de nouveaux procédés, nous allons augmenter la cadence de production et notamment renforcer la qualité de nos prothèses pour mieux servir les patients à travers le monde", a indiqué Stéphane Piat, DG de Carmat dans un communiqué.

"Nous étions arrivés au bout de nos capacités sur le site de Vélizy, où nous ne pouvions fabriquer que quelques unités par mois. Cette cadence est devenue insuffisante pour alimenter le rythme de notre étude clinique pivot, afin d'obtenir le marquage CE en 2019 et de se préparer à la phase commerciale", a confié Stéphane Piat aux Echos.

Créée en 2008, Carmat a implanté son premier coeur artificiel en décembre 2013 et poursuit ses tests cliniques depuis. L'essai clinique "pivot", actuellement en cours en Europe, porte sur environ 20 patients atteints d'insuffisance cardiaque terminale, dont 10 au moins ont été implantés à ce jour.

Avec son coeur artificiel, Carmat ambitionne de devenir l'alternative numéro un à la transplantation cardiaque en fournissant une solution pérenne aux patients souffrant d'insuffisance cardiaque terminale sans traitement alternatif du fait de la pénurie d'organes humains en bon état. Près de 100.000 patients sont en attente d'une greffe pour seulement 5000 donneurs par an dans le monde entier.

Découvrir plus d'articles sur :